ES-DES – BIANCO : Vers la mise en place d’un Réseau d’Honnêteté et d’Intégrité

Le BIANCO en train de sensibiliser le corps enseignant et le personnel administratif de l’ES-DES.

L’Ecole Supérieure de Développement Economique et Social (ES-DES) est la 4e université privée sensibilisée par le BIANCO (Bureau Indépendant Anti-Corruption) à Antananarivo.

Il s’agit d’une mission d’éducation et de prévention dans la lutte contre la corruption. « Nous procédons en premier lieu à la sensibilisation de tout le corps enseignant et le personnel administratif de cette université privée. Ces derniers, à leur tour, font connaître à tous les étudiants de cet établissement l’importance de l’adoption d’un comportement exemplaire dès leur jeune âge », a expliqué un responsable de BIANCO, hier au siège de l’ES-DES à Behoririka. Les deux parties vont ainsi établir un partenariat en vue de mettre en place un Réseau d’Honnêteté et d’Intégrité (RHI) au niveau de cette université privée qui se spécialise dans le domaine du développement.

Redynamisation. Pour ce faire, « tous les étudiants de l’ES-DES, issus de tous les parcours confondus, sont sollicités à s’adhérer à ce réseau. Ils vont faire une élection pour constituer les membres du bureau de ce RHI. Ensuite, ce réseau va établir un plan d’action visant à lutter contre la corruption sous toutes ses formes. Les enseignants de cette université privée vont faire un coaching ou un encadrement de ces étudiants affiliés au réseau tandis que le BIANCO va apporter son appui technique pour une meilleure redynamisation de leurs actions », d’après toujours les explications du responsable de BIANCO. Notons que cette entité qui se charge de la lutte contre la corruption, a réussi à mettre en place un Réseau d’Honnêteté et d’Intégrité dans presque tous les lycées publics et privés de la capitale et ses périphéries. « Ces derniers ont pu développer diverses activités contribuant à la sensibilisation de leurs pairs ou d’autres établissements scolaires en matière de lutte contre la corruption. Cela peut constituer une forme d’activité parascolaire. Notre objectif est de les aider à adopter et entretenir la culture d’Honnêteté et d’Intégrité en milieu scolaire pour que plus tard ces étudiants deviennent des acteurs potentiels de la Lutte Contre la Corruption », a-t-elle enchaîné.  Il faut savoir que la devise du RHI est « ensemble, cultivons l’honnêteté et l’intégrité dès le jeune âge pour bâtir un avenir meilleur ». 

Rehausser l’image. Entre temps, le BIANCO ne cesse d’appuyer systématiquement  les étudiants membres du Réseau d’Honnêteté et d’Intégrité en entreprenant des activités innovantes pour que ceux-ci puissent être impliqués davantage dans ce combat de longue haleine. Pour le cas de l’Ecole Supérieure de Développement Economique et Social, « une telle initiative permettra de rehausser l’image de notre université car nous nous engageons non seulement à former des étudiants à devenir des entrepreneurs orientés vers le développement mais aussi à les forger à acquérir un comportement honnête et intègre. Par ailleurs, nous délivrons des diplômes qui sont d’ailleurs reconnus par l’Etat, tout en respectant la règle de l’art, soit sans corruption », a évoqué Hanitriniaina Eléa Chilo, la directrice de l’Ecole Supérieure de Développement Economique et Social.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.