SPAT : Des investissements sociaux au profit de la ville de Toamasina

L’infrastructure portuaire de Toamasina est en pleine extension. Il s’ensuit le  développement de la ville du Betsimisaraka.

La Société du Port à Gestion Autonome de Toamasina (SPAT) qui est l’autorité en charge de la gestion et de l’exploitation de ce port, a en même temps réalisé des investissements sociaux contribuant au développement de cette ville de Toamasina. Ce qui permettra d’asseoir un développement harmonieux et durable. Ces investissements sociaux portent notamment sur la construction ou la réhabilitation des infrastructures de base, au profit des employés et de la population locale, et ce, dans le cadre de ses activités de RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise).

Fonds propres. On peut citer, entre autres, la réhabilitation du Centre régional  de la Jeunesse et du Sport (CRJS) sis à Tanambao 5, pour les jeunes Tamataviens. Les travaux de réfection ont été financés sur fonds propres de la SPAT. En outre, cette entreprise d’Etat a construit un centre de formation des employés du port tout en promouvant l’énergie verte. Le Port Academy Center, a été également mis en place à Toamasina. Il s’agit d’une infrastructure servant de centre de formation en anglais pour tous les jeunes ainsi que de structure d’accueil des événements culturels ou des conférences. Mais ce n’est pas tout ! La SPAT a construit un centre médical de diagnostic dit CEMEDI dans l’enceinte du port. La construction d’une école primaire publique dite « Zoto » à Antsarakofafa et la réhabilitation du pont d’Ambalakisoa en béton ainsi que la réfection de la Mairie de Toamasina, ne sont pas en reste.

Modernisation du Silo. Par ailleurs, la SPAT s’engage à la modernisation du port de Toamasina en construisant entre autres, un bâtiment pour les services pompiers. Elle a également investi dans la modernisation du silo à grains servant à stocker du blé ou bien des tourteaux de soja destinés à l’alimentation animale. Ce silo a actuellement une capacité de 300 tonnes contre 120 tonnes auparavant. Il fonctionne suivant une haute technologie. Ce qui permettra au port d’accueillir des cargaisons de blé, a-t-on conclu.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.