PPN : Des prix de référence pour limiter les spéculations abusives

Soutenir le pouvoir d’achat des consommateurs. C’est l’objectif visé par l’Etat, qui va prendre des mesures spécifiques sur le marché de produits de première nécessité (PPN), d’après le rapport du Conseil des Ministres de mercredi dernier. « On ne peut plus tolérer les spéculations abusives sur les prix de produits vendus sur le marché. Le président de la République a ordonné les ministres en charge du Commerce et de l’Industrie, d’organiser une réunion d’urgence avec les producteurs locaux et les importateurs. Le ministère va élaborer des prix de référence, basés sur des calculs relatifs aux coûts de revient incluant entre autres les cours internationaux, les frets, les charges fiscales et douanières, etc. Tout cela pour défendre l’intérêt des consommateurs », a indiqué le communiqué officiel. En outre, les contrôles seront également renforcés sur le marché et au niveau des importations.

Tsena mora. Par ailleurs, le rapport du Conseil des Ministres indique également que le « Tsena Mora » sera de nouveau organisé et commencera la semaine prochaine, afin de soutenir les ménages à très faible pouvoir d’achat. « Il y aura des PPN à prix abordables pour ces bénéficiaires. Par exemple, l’huile de cuisine à moins de 3.000Ar par litre, le riz à moins de 1.000Ar par kilo, le sucre à moins de 2000Ar par kilo… », a indiqué le communiqué. En ce qui concerne la dépréciation de l’Ariary, qui constitue l’un des facteurs principaux des hausses de prix, des travaux seront menés par la Présidence de la République et la Banque centrale (BFM) pour trouver des solutions visant à soutenir la monnaie nationale, d’après toujours ce communiqué du Conseil des Ministres. D’après les informations, une stratégie sera bientôt mise en œuvre.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.