INSCAE : Des étudiants entrepreneurs s’affichent

Comme à l’accoutumée, l’association des étudiants de l’INSCAE (Institut National des Sciences Comptables et de l’Administration d’Entreprise), organise depuis hier, des « Journées entreprises » dans l’enceinte de cet institut aux 67ha.

A cette occasion, 32 entreprises y ont participé activement. Parmi lesquels, des groupes d’étudiants en 2e et 3e Année de l’INSCAE qui sont déjà des entrepreneurs formels, s’affichent pour la première fois en commercialisant leurs produits. « Bon nombre d’entre nous qui avons lancé des projets lucratifs en montant un business plan dans le cadre de nos études, plus précisément, par le biais de la matière « Comportement de manager et entrepreneurship ». Nous les réalisons selon nos moyens. Et cela devient même une activité principale pour certains d’entre nous », a expliqué le président de l’association. Pour Aïcha, elle met en œuvre un projet « sport & diète » en ciblant les clients des salles de sport. « Nous leur proposons ainsi des menus diététiques leur permettant de perdre des poids tout en restant en pleine forme », a-t-elle confié. Quant à Agnès, elle a créé sa propre marque de vêtements de sports dite « Afo » au profit de tous les athlètes de différentes disciplines tout en promouvant le patriotisme économique. « On peut aussi gagner même si l’on ne porte pas des maillots de marque « nike » entre autres. Nous avons déjà honoré des commandes de moins de 200 T-shirts pour l’INSCAE, et un contrat de fournitures de 2 000 autres T-shirts est en vue prochainement », a-t-elle assuré.

Rentabilité. S’agissant du projet mené par Axel et son équipe, ils ont lancé le « Milkshak’Addict », une marque de gourmandise à base de biscuit Oreo avec des goûts très variés. « C’est très prisé par les jeunes car nous avons pu écouler nos produits en l’espace de quelques heures. Nous envisageons de mettre en place des points de vente prochainement », a-t-il raconté. Et pour le groupe de Nomena, il produit du « rainbow pao », soit coloré selon les ingrédients tels que formage, bœuf et poulet. « Au début, nous produisons 40 pao, maintenant, nous pouvons en produire 200 unités par jour », a-t-il témoigné. Notons que leurs projets ont démarré à peine un mois. Et enfin, Manou se lance dans le commerce en ligne de vêtements recyclés pour femmes avec des accessoires, depuis le début de l’année, et ce, via des réseaux sociaux. « Nous avons actuellement plus de 800 abonnés sur Instagram, entre autres », dixit-elle. Ces étudiants entrepreneurs témoignent que leurs projets, même si c’est encore en phase de démarrage, affichent déjà une rentabilité.

Encadrement. Par ailleurs, « la mise en relation entre ces étudiants start-uppers et les grandes entreprises, est à l’honneur dans le cadre de ces « journées entreprises », à part l’organisation des conférences et des tests de personnalité, ainsi que du speed recruting. Nous n’apportons que de l’appui logistique et de l’encadrement pour la tenue de cet événement organisé par l’association des étudiants de l’INSCAE », a évoqué Harimino Rakoto, le directeur général de cet institut. Pour cette journée, des animations et divers jeux seront organisés.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.