Développement numérique : Une solution au problème d’accès aux livres

L’utilisation des tablettes off-line a déjà produit de bons résultats à Madagascar.

200.000 écoliers peuvent apprendre grâce aux Ecoles Numériques. C’est ce qu’a indiqué la Fondation Orange, qui a initié ce projet avec le Ministère de l’Education Nationale malgache. 

« Les écoliers n’ont pas tous les mêmes chances. Certains n’ont pas accès aux livres ou à certaines matières, alors que d’autres disposent de tous les contenus pédagogiques nécessaires à leur éducation scolaire. Offrir un accès numérique à l’éducation, c’est l’objectif de nos Ecoles Numériques lancées il y a cinq ans et déployées aujourd’hui dans 16 pays africains et européens », a indiqué la fondation. En 2014, le numérique est apparu comme la solution la plus économique pour faire venir les livres du programme scolaire et quantité d’autres contenus éducatifs sur les tables des écoles dépourvues de livres et d’internet en Afrique. Avec quelques années de recul, l’utilisation des tablettes off-line dans les classes a eu d’autres effets positifs : une meilleure assiduité, une plus grande concentration des élèves, un enseignement mieux organisé du côté des professeurs… et au final de meilleurs résultats scolaires, avec un taux plus élevé de passage dans la classe supérieure..

Partenariats. En Afrique, avec les Ecoles Numériques, les ministères de l’éducation sont devenus de véritables partenaires de la Fondation. « Ils collaborent en validant les contenus scolaires numérisés dans le kit pédagogique et sélectionnent des écoles qui vont en bénéficier. Les ministres viennent en personne inaugurer ces Ecoles Numériques où les enfants accèdent au programme scolaire… tout en faisant leurs premiers pas sur le numérique », a indiqué la fondation OrangeA noter que le kit des Ecoles Numériques joue aussi un rôle important en Europe. En Roumanie, par exemple, dans sa version off-line ou connectée à internet, il donne un nouveau souffle à l’enseignement des matières scientifiques. Il permet de créer, de numériser et de partager facilement des programmes de mathématiques récents qui ont été constitués par les enseignants eux-mêmes. Ainsi, l’enseignement de certaines matières est réactualisé et dynamisé dans la langue du pays au profit de 5 500 élèves dans 50 écoles. La performance des enseignants tout comme celle des élèves y est désormais mesurée en fonction de ce nouveau contenu éducatif en ligne.

Antsa R. 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.