Marchés publics : L’ARMP lance un programme de renforcement de capacités

Vonjy Harisson Razafy, le DG de l’ARMP

La bonne gouvernance passe aussi par une meilleure gestion des marchés publics. Raison pour laquelle, l’Autorité de Régulation des Marchés Publics multiplie les efforts pour y parvenir.  Les actions menées se situent actuellement  au niveau de la vulgarisation de la n°2016-055 du 25 janvier 2017 portant sur les marchés publics.

C’est ainsi qu’un programme de renforcement de capacités  est actuellement en cours pour  les acteurs de  la commande publique des services techniques déconcentrés au niveau des 18 chefs-lieux de région de Madagascar.

Indispensable

Lors d’un point de  presse qu’il a donné, hier à Anosy, le DG de l’ARMP, Vonjy Razafy Harisson  a expliqué que  les donnes ont changé depuis la promulgation  progressive des textes d’application du code des marchés publics  de 2017. Du coup, il s’avère indispensable de renforcer la capacité des exécutants des mesures prévues  dans ces textes. « La bonne application de ces textes  a le mérite de renforcer la bonne gouvernance financière dans un premier temps et d’accélérer l’exécution des dépenses publiques, tout en préservant l’utilisation rationnelle et efficiente des derniers publics dans un deuxième temps ». Et c’est ce qui justifie les efforts menés par l’ARMP afin que les responsables  et acteurs de la commande publique bénéficient d’un programme de recyclage ou de renforcement de capacités sur les nouvelles dispositions réglementaires  concernant les marchés publics à Madagascar.

Autorité de tutelle

Les formations qui seront dispensées tiennent compte des audits du système de passation des marchés et seront basées sur des applications pratiques, allant de la détermination des besoins jusqu’à la finalisation du contrat, en parallèle avec les informations sur les nouvelles dispositions et les saisies sur le  système informatisé de gestion des marchés publics (SIGMP). Il est à noter que ce programme de renforcement s’étalera sur une durée de 2 mois et débutera dès lundi pour les régions Haute Matsiatra et Atsimo-Atsinanana. La session aura lieu dans la semaine du 20 décembre pour les régions Boeny et Atsimo-Andrefana.  En tout cas, le ministère de l’Economie et des Finances qui  est l’autorité de tutelle de l’ARMP démontre, une fois de plus, sa volonté  de rendre effective la bonne gouvernance.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.