Aménagement du territoire : 30 Communes d’Antananarivo adhérées à l’Agence d’urbanisme

L’aménagement devient de plus en plus important pour la ville d’Antananarivo, avec la forte croissance démographique et l’exode rural qui s’amplifient davantage. Selon le ministère de l’Aménagement, de l’Habitat et des Travaux Publics (MAHTP), les plus grands défis à relever consistent à résoudre les problèmes de la circulation routière, de l’assainissement, de la sécurité et ceux du logement. Pour faciliter les démarches à entreprendre, l’Agence d’Urbanisme de Grand Antananarivo ou IPAM (Ivom-panajariana an’Antananarivo sy ny Manodidina) a été créé, pour les 37 Communes environnant la Capitale, outre la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA). Cette Agence est sous tutelle du MAHTP, du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, ainsi que du ministère de l’Economie et des  Finances. D’après les explications, chaque commune doit avoir l’aval de son Conseil municipal, pour pouvoir adhérer à l’IPAM. Pour l’heure, cette agence regroupe 30 Communes. Parmi les retardataires figure la Commune Urbaine d’Antananarivo, qui est pourtant la plus importante dans la zone « Grand Antananarivo ». Selon les explications, le Conseil municipal de la CUA ne peut pas prendre de décision, suite à un changement de haut responsable au sein de la Commune. A noter que l’IPAM est un organe qui vise le développement d’Antananarivo et ses environs, en facilitant les prises de décisions synchronisées entre les Communes adhérentes et l’Etat central.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.