Code de la Pêche : Des modifications apportées

La loi régissant de la pêche et de l’Aquaculture ne répond plus aux exigences de la gestion durable de ce secteur. C’est pourquoi, le Code de la Pêche et de l’Aquaculture a été adopté en février 2016. Il vise la gestion durable de ces ressources tout en préservant l’équilibre des écosystèmes, et l’implication des communautés locales au processus de la bonne gouvernance du secteur. Mais au cours de l’application de ces textes, des modifications doivent être apportées au niveau de certains articles car ils ne sont pas conformes aux lois internationales. D’où, la refonte de certaines dispositions de ce Code de la Pêche et de l’Aquaculture.

Sensibiliser. Les modifications apportées s’articulent ainsi sur la suppression des peines d’emprisonnement et la conversion des dollars en ariary en ce qui concerne les peines en amende, ainsi que la suppression des articles 84 et 139 de la loi n° 2015-053 concernant toute répression relative aux mangroves. La mise en exergue des missions des inspecteurs  des pêches ainsi que de la notion de recherche et de développement, ne sont pas en reste. C’est ce qu’on a appris lors d’un atelier national de communication de la loi 2015-053 du 03 Février 2016 portant sur le Code de la Pêche et de l’Aquaculture à Madagascar, qui s’est tenu dernièrement à la Résidence à Ankerana. L’objectif de cet atelier consiste d’ailleurs à sensibiliser toutes les parties prenantes concernant les modifications de certaines dispositions réglementaires. En outre, des ateliers régionaux seront organisés l’année prochaine en vue de sensibiliser les 13 régions côtières concernées, a-t-on conclu.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. mbola tsy ampy ny modification io fa mbola amboarina io lalàna io

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.