Reboisement : L’AJE investit à Soavina

Lors du reboisement effectué par l’AJE à Soavina.

L’association des Journalistes de l’Environnement (AJE) se veut être un modèle dans le cadre de la réalisation d’une activité de reboisement. 

Les membres de cette association, accompagnés par leurs familles respectives, ont mis en terre 100 jeunes plants de frênes et d’acacia, qui sont des arbres à croissance rapide, ainsi que 100 jeunes plants d’arbres fruitiers, samedi dernier, dans le domaine du SAF/FJKM à Soavina Ambanintsena, sur la Route Nationale 2 (RN2). Ils étaient ainsi une trentaine de personnes à accomplir ce devoir envers la nation. « Il ne s’agit pas d’un simple reboisement suivi d’un pique-nique. Nous nous engageons à investir davantage dans cette activité en effectuant des entretiens périodiques. L’objectif consiste à obtenir de bons résultats au profit des membres et de leurs progénitures », a expliqué Njaka Andriantefiarinesy, le président de l’AJE. « Ce n’est qu’une première étape, puisque nous préparons dès maintenant une descente à Soavina pour effectuer un suivi dans trois mois », a-t-il enchaîné.

Appui des partenaires. Il faut savoir que l’AJE a pu réaliser cette activité grâce à l’appui de ses différents partenaires. A titre d’illustration, le projet Ambatovy a contribué à la fourniture de ces jeunes plants mis en terre par les membres de l’association. « Nous travaillons également en étroite collaboration avec les techniciens du SAF/FJKM sur place pour que le reboisement soit effectué selon les normes requises. Entre temps, nous remercions vivement  le SAF/FJKM, qui est le Département se chargeant du développement social et économique au sein de l’Eglise de Jésus-Christ à Madagascar, d’avoir mis à notre disposition une parcelle de terrain, pour ce faire », d’après toujours les explications du président de l’AJE. Par ailleurs, d’autres sociétés telles que la STAR, Vivo Energy et Royal Spirits, qui accordent une grande importance à la préservation de l’environnement, y ont également apporté leurs contributions. « Cette action entre dans le cadre de leurs activités de RSE (Responsabilité Sociétale d’Entreprise) », a-t-il soulevé. Parlant de l’AJE, cette association regroupe des journalistes représentant presque tous les organes de presse, qui ont une ferme conviction en matière de préservation de l’environnement pour toute activité économique entreprise à Madagascar, et ce, au profit des générations futures.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.