Eau de la Jirama : Extension de la station de traitement de Mandroseza

40.000m3 par jour ! C’est la capacité supplémentaire de la station de traitement d’eau à Mandroseza, après la fin des travaux d’extension qui ont déjà commencé en mi-novembre. En effet, cette extension s’impose face à la demande croissante en eau potable, dans la ville d’Antananarivo. « Ce projet est le fruit d’une collaboration entre la Jirama et l’Etat. L’ouvrage comprend quatre compartiments de 10.000m3 chacun. Après traitement, l’eau sera conduite dans les réservoirs de Mandroseza avant l’alimentation des consommateurs. Les ouvriers de l’entreprise des Travaux publics SCB y travaillent jour et nuit, comme l’illustre le bétonnage des quatre compartiments, effectué durant la nuit du 17 décembre. Les travaux se font en utilisant la technologie de pointe comme la pompe à béton, un camion- toupie,…pour que l’ouvrage soit aux normes et le béton utilisé a fait l’objet d’analyse par le Laboratoire National des Travaux Publics et des Bâtiments (LNTPB). La durée des travaux est de cinq mois », a indiqué Feno Randrianarison, directeur par intérim de la Communication et des  Relations publiques de la Jirama.

Insuffisant. La station de Mandroseza fournit les 93% de l’eau potable pour la population  tananarivienne et ses environs, selon toujours les informations fournies par la Jirama. Sa production journalière actuellement de 200.000m3 n’arrive plus à satisfaire les besoins de la population qui sont estimés à 300.000m3 par jour. Certes, cette extension de la station de Mandroseza ne suffira pas pour résoudre le problème d’approvisionnement de la Capitale. Outre ce projet, d’autres alternatives sont également en cours de mise en œuvre, notamment les forages à Laniera, Ivato et à Ampirika Ambohidrapeto, doté chacun d’une capacité de 100m3 par heure. « Actuellement, les travaux sont en phase de mise en place des cabines de forage et des équipements hydrauliques. En ce qui concerne la station de production et de traitement d’eau à Amoronakona, la capacité de fournir 100m3 par heure n’est pas encore atteinte, à cause des équipements hors-normes, utilisés par l’entreprise prestataire. Sous contrôle des techniciens de la Jirama, celle-ci est contrainte de réparer ces anomalies pour pouvoir remettre la station en marche », a affirmé le représentant de la Jirama. Espérons qu’une fois opérationnelles, ces différentes unités de traitement d’eau mettront fin à la crise d’eau à Antananarivo.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Asa goavana mamaha tanteraka ny olan’ny RANO mangeja ny vahoakan’Antananarivo ankehitriny kosa ny fanitarana ny station de traitement d’eau eny Mandroseza zay ilofosan’ny fanjakana foibe tarihin’ny Filoha Andry RAJOELINA ho @ vahaolana maharitra no atolotra ny mponina

  2. mba jereo akakiky ny manjo ny mponina eny Ambohidrapeto-andramahavola fa tena mijaly. 5 volana tsisy na goutte na rano iray.
    Miverina mantsaka daholo ndray.
    Efa tonga teny io DG ny jirama vaovao io fony izy ministre ny angovo sy ny rano, nanao fampanantenana fa hatr@ zao dia POAKATY ilay isy

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.