Secteur minier : Encore des pertes pour l’Etat

« Les grandes exploitations minières à Madagascar apportent encore des pertes pour l’Etat ». Le Premier ministre, Ntsay Christian, l’a annoncé lors de l’ouverture officielle du salon des mines hier, au Mining business Center à Mamory Ivato, en citant le cas de QMM qui enregistre un déficit et réclame une somme de 93 millions de dollars sous forme de dette à l’Etat pour sa recapitalisation. « Toutes les communautés vivant aux alentours des zones d’exploitation minière restent encore pauvres pour ne citer que la population à Betsiaka, un site aurifère produisant près de 80% de la quantité d’or exportés par la Grande île. Elles n’ont pas accès à l’eau potable et aux soins de santé. L’état des routes menant vers ce site est  en plus dégradé. C’est pourquoi, il est incontournable de réformer le code minier, afin de mieux identifier les avantages pour toutes les parties prenantes », a enchaîné le Chef du gouvernement.

Notons qu’un forum sur le code minier est organisé ce jour au Mining Business Center. Le ministère des Mines et des Ressources Stratégiques invitent ainsi tous les acteurs concernés à y participer. Par ailleurs, une lithothèque de Madagascar et une galerie des mines ont été inaugurées lors de l’ouverture de ce salon des mines. La première constitue un centre de conservation des pierres visant à faciliter les études géologiques tandis que la seconde sert à exposer les différentes pierres précieuses et fines, ainsi que les pierres industrielles qui existent à Madagascar.

Navalona R. 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Hita izany fa tsy mbola mahay mitantana ny harena i Madgascar. Tokony hajanona daholo ny fitrandrahana mandra-pahaizana satria heloka @ taranaka izay tsy hamelana harena ankimbon’ny tany nefa tsy nahazona tombony.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.