Candidature au poste de PRMP : Une « usurpatrice » dénoncée par les employées du Ministère

Jacaranda

Usurpation de titres, faux diplômes, raquettages, etc. Autant de mauvaises pratiques sont citées par les employés du Ministère, qui dénoncent une candidate au poste de PRMP (Personne Responsable des Marchés Publics). « Cet individu fait tout pour avoir ce poste, qui est pourtant parmi les postes les plus exposés à la corruption, au niveau de l’Administration publique. Cela représente un danger, aussi bien pour lui-même, que pour la bonne gestion des deniers publics. En effet, cette personne a des antécédents scandaleux, et a été déjà surprise en train d’utiliser de faux diplômes. Dans son dossier, la candidate prétend qu’elle a obtenu le diplôme du cycle international court de l’ENA (Ecole nationale de l’administration, France) en seulement une année. De même pour un diplôme de Maîtrise de l’INSCAE qui devrait s’obtenir en 4 ans, alors qu’elle prétend l’avoir fait en 2 ans, si l’on se réfère à son dossier. La candidate dispose également d’un faux DEA de l’Université d’Antananarivo, un diplôme équivalent au Master 2 du système LMD. Mais ce n’est pas tout, car même son bac  est également douteux. En une seule session (en 1999), elle a obtenu en même d’un seul coup le bac série C et série A2. A l’époque, la population d’Ambatondrazaka la surnommait 15.000fmg, car il paraît  que c’est la somme qu’elle a payée à l’époque, pour avoir son bac.

Couverte. Bien évidemment, l’individu en question a déjà été mis sous mandat de dépôt, suite à la découverte de ces faux diplômes en juin 2015, selon les informations que les employés du ministère nous ont confiées. « Comme elle est protégée par des politiciens, entre autres par un ministre, elle n’est même pas passée en Conseil de discipline au niveau du ministère. Par ailleurs, elle affirme cumuler plusieurs postes, notamment l’intérim du secrétaire général  d’un Ministère, du directeur des Ressources humaines, du directeur du  Système d’information et du directeur général de la Fonction publique (FOP). Ce qui est loin d’être exact. Cette usurpation de titres visent uniquement à raquetter des candidats à la fonction publique, à qui elle promet réussite. En effet, elle affirme également avoir un poste clé au niveau des Comités des concours administratifs », a indiqué notre source. Bref, pour les employés du ministère, les autorités devraient suivre cette histoire de près, avant qu’il ne soit trop tard.

Recueillis par Antsa R.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Malheureusement, notre cher président actuel aussi, est semblable à cette personne qui n’a eu son diplôme qu’en payant 15’000 F.En fait , notre cher président est arrivé au pouvoir en 2019, en payant les têtes du CENI, les chefs fkt, etc…Et ce n’était pas la prémière fois, en 2009 aussi , il a payé des militaires et des politiciens véreux à partir de l’argent financé par des karanas français, pour faire le coup d’état et ainsi arriver à la tête de la HAT.Lamentable, mon pauvre pays qui est Madagascar plein de gens véreux comme tels

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.