ADOPT : Le président désavoué par les membres de l’association 


Il a bien été élu dans les règles. Mais les membres de l’association ADOPT (Association des Originaires de la Province de Toamasina) ont publié une pétition contre le président en exercice. Si la capitale économique de Madagascar est connue pour ses ressources naturelles et ses activités développées dans le domaine du commerce international, les membres de l’ADOPT se montrent stricts, quant à l’intégrité de leur leader. « Nous l’avons élu car il semblait être un bon candidat et s’est montré très motivé pour relever les défis de l’association. Cependant, des faits ont été découverts plus tard. Tout d’abord, ce président a refusé de signer une déclaration commune des membres de l’ADOPT, stipulant qu’il n’y a aucune convention signée par l’association avec la SPAT (Société Portuaire à gestion Autonome de Toamasina) e la JICA (Agence Japonaise de Coopération Internationale), dans le cadre du projet d’extension du port de Toamasina. Pour nous, cela traduit une trahison. Ensuite, il n’a pas assisté à la rencontre de consultation populaire organisée par la SPAT au foyer social Canada, alors qu’il était bien à Toamasina lors de cette rencontre. Troisièmement, il n’a pas signé le cahier de doléances dans le cadre de cette consultation populaire. Quatrièmement, il approuve l’extension du grand port, à sa conception actuelle, alors que tous les membres de l’association exigent des rectifications. En outre, il a certains dossiers en cours de traitement au Tribunal. S’il est suspecté d’escroquerie sur des affaires foncières, il est logique que nous ayons des doutes sur son intégrité. De plus, il n’hésite pas à discriminer aux yeux de tous, les membres de l’ADOPT qui n’ont pas la même origine que lui. Enfin, malgré les sujets brulants actuels, il a décidé qu’il n’y aurait plus de réunion des membres de l’ADOPT, avant février 2020. Tout cela est louche. C’est pour cela que nous voulons le destituer », ont indiqué les membres de l’association qui ont formulé et signé une pétition.

Remplaçant. D’après les explications des membres de l’ADOPT, l’association regroupe les régions Atsinanana, Alaotra Mangoro et Analanjirofo. Chaque région propose à son tour, le président. La dernière fois, c’était au tour d’Analanjirofo. C’est donc cette région qui a proposé le président actuel. Mais après avoir constaté tous ces faits inquiétants, ils ont décidé de proposer un autre président. « Nous considérons que le président Narcisse Kalo a trahi tous les membres de l’ADOPT. Lors de notre réunion, nous avons décidé de le rejeter et nous proposons le Colonel Rabemonina Julien pour le remplacer. Celui-ci est un homme de paix. Nous nous sommes fait avoir une fois, mais nous avons bien examiné la personne que nous proposons pour cette fois », ont indiqué les membres de l’ADOPT issus de la région Analanjirofo, dans un communiqué. Bref, le président de l’ADOPT subit actuellement des tirs croisés, dus à des situations révélées très récemment. Affaire à suivre…

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.