Perspective 2020 – 2021 : Le secteur des services parmi les moteurs de la croissance

Selon la Banque mondiale, le secteur des services devrait rester parmi les principaux moteurs de la croissance en 2020 – 2021. Et ce, malgré la rapide expansion du secteur manufacturier. « La croissance du secteur manufacturier devrait atteindre en moyenne 6,9 pour cent en 2020-2021, sous-tendue par des investissements robustes et des prévisions d’amélioration de la production d’électricité. L’activité dans le secteur tertiaire devrait croître à un rythme un peu moins rapide, mais sa contribution à la croissance globale du PIB devrait être plus importante compte tenu de sa taille » affirme ce bailleur de fonds dans sa dernière note de conjoncture. L’activité du secteur des services bénéficiera également du plan d’investissement du gouvernement en matière d’infrastructures, notamment les services structurants tels que les transports et la finance. Par ailleurs, « le secteur agricole devrait se développer à un rythme modéré, légèrement supérieur à celui de la croissance démographique globale, en supposant qu’il n’y ait pas de catastrophes naturelles graves ». Cependant, les tendances de la productivité du travail dans l’agriculture devraient rester faibles et la production restera principalement axée sur l’autosuffisance, ce qui réduira sa contribution à la création globale de revenus et à la sécurité alimentaire. En fait, seuls 20% de la production de riz du pays sont commercialisés. L’absorption de nouvelles technologies reste faible, due à un accès limité aux intrants, aux crédits, et aux marchés. Les agriculteurs sont également confrontés à une incertitude quant à l’évolution des prix, ce qui réduit encore l’incitation à investir dans des systèmes de production à rendement.

Recueillis par R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.