HaiRun Technology : Un essor hors du commun dans le secteur de la technologie digitale

: Ranto Andriambololona, PDG de HaiRun Technology, lors de la remise de prix du concours « Entreprise de l’année ».

« Les jeunes Malgaches sont capables de créer et d’innover. Nous ne sommes pas condamnés à nous limiter à exécuter des tâches ». C’est ce qu’a démontré Ranto Andriambololona, PDG de HaiRun Technology, jeune entreprise de trois ans, qui a remporté le trophée de la catégorie « Performance financière », du concours « Entreprise de l’année » organisé par le magazine Mémento. En effet, c’est grâce à ses innovations que cette société a connu un grand succès sur le marché international de logiciels et d’applications mobiles, avec une croissance du chiffre d’affaire de 200% à 300% par an, depuis sa création. « En septembre 2019, nous avions 55 collaborateurs et aujourd’hui, notre effectif est presque à 100. Le monde est convaincu de nos innovations, ce qui nous a permis de lever des fonds pour développer nos activités », a indiqué le jeune PDG de HaiRun Technology.

Plus grand. La semaine dernière, cette startup a lancé une plateforme d’intelligence artificielle baptisé « SmartPredict », que ses initiateurs veulent transformer en « licorne », c’est-à-dire un projet valorisé à plus d’un milliards de dollars US. « En une semaine, nous avons déjà 250 professionnels de l’Intelligence artificielle qui se sont inscrits dans la version bêta ou version test. C’est un chiffre très important, au stade actuel. Cette première version sera améliorée, suivant les recommandations et les réactions de ces premiers inscrits. Notre objectif sera ensuite d’atteindre 10.000 utilisateurs, ce qui nous permettra de faire un chiffre d’affaires de 10 millions d’Euros », a affirmé le PDG Ranto Andriambololona. D’après ses dires, HaiRun Technologie organisera encore cette année une 2e levée de fonds à l’international pour collecter 3 à 5 millions d’Euros, pour le projet « SmartPredict ». D’après l’entrepreneur, cet argent sera utilisé pour développer le projet et afin qu’il puisse être utilisé à l’échelle industrielle dans divers pays. « Cela qui implique que nous ouvrirons nos bureaux aux Etats-Unis, ou en Europe. Il y aura des sites commerciaux qui y seront également implantés », a-t-il noté, en soulignant que beaucoup de logiciels et d’applications utilisés à l’étranger sont conçu dans des pays comme Madagascar, qui dispose de savoir-faire dans ce domaine.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.