Investissements : Des diplomates pour une bonne entente entre les autorités et les entreprises étrangères

Les diplomates en visite à  l’usine d’Ambatovy.

Le secteur privé demeure encore et toujours un des moteurs du développement économique de Madagascar. Le Plan Emergence de Madagascar ne fait pas exception de ce principe

Le développement de Madagascar passe aussi par une confiance mutuelle entre les entreprises et les autorités publiques. C’est ce qu’ont, en tout cas laissé entendre les 4 pilotes diplomates  venus visiter avant-hier, les installations de l’usine d’Ambatovy  à Toamasina.

Gagnant-gagnant

A commencer par l’Ambassadeur de France  Christophe Bouchard, qui a indiqué  à cette occasion: « Il faut avoir une bonne entente entre le gouvernement de Madagascar et les entreprises étrangères ». Le diplomate français est aussi convaincu du fait qu’il faut « offrir aux entreprises des conditions normales d’installation, une sincérité juridique, une transparence dans les relations pour que chacun y trouve son compte et que tout le monde gagne. Pour le bénéfice des entreprises qui viennent investir et qui prennent un risque, mais évidemment aussi pour le pays, la population, pour créer des richesses pour Madagascar ». Un partenariat gagnant-gagnant, en somme. Trois autres  Ambassadeurs en poste à Madagascar faisaient également partie de la délégation :  celui de  la Corée du Sud, Lim Sang-Woo, celui des Etats-Unis, Michaël P. Pelletier,  ainsi que le  Chef de Bureau de l’Ambassade de Norvège, Andréas Danevad. Une  visite  qui a débuté par une courte introduction effectuée par le Président d’Ambatovy, Stuart Macnaughton, sur un aperçu général de cette exploitation de nickel et de cobalt.

Performance

Les visiteurs étaient en  tout cas impressionnés par la performance de cette grande exploitation minière  qui se singularise par l’intégralité de ses opérations à Madagascar. Faut-il en effet rappeler que tout se réalise à Madagascar: de l’extraction au raffinage du nickel et du cobalt. Ce qui lui donne une importance particulière pour le développement du pays. La visite s’est poursuivie par un tour de l’Usine d’Ambatovy, d’une superficie de 320ha, comprenant  la raffinerie où les diplomates ont pu voir les briquettes de nickel et de cobalt sortir des machines. « Nous  avons constaté durant notre visite  qu’Ambatovy est un investissement modèle »,  a pour sa part, déclaré l’Ambassadeur de Corée du Sud Lim Sang-Woo, en ajoutant que « si on peut dupliquer ce genre d’investissements dans d’autres endroits de Madagascar, ce sera une bonne chose pour le développement de ce pays.C’est vraiment un projet qui peut être un modèle d’investissement pour ceux qui sont intéressés à venir à Madagascar ». Quant à l’Ambassadeur des Etats-Unis, Michaël P. Pelletier, il a souligné l’importance du secteur privé dans le développement du pays. « On a pu constater ici le rôle important joué par le secteur privé pour le développement de Madagascar  et cela est conforme à la volonté du Président de la République dans son plan d’émergence de considérer le secteur privé comme un moteur de croissance ». a-t-il affirmé, avant de  conclure que : «on est très impressionné par ce qu’on a vu aujourd’hui et on garde espoir que cela va continuer à s’épanouir».

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.