Ravinala airports : 272 employés dont 97% des nationaux

Le nouveau terminal d’Ivato sera inauguré probablement au mois d’avril.

Il n’est de richesse que d’hommes. Pour Ravinala airports, le gestionnaire des aéroports d’Ivato et de Nosy-Be, les ressources humaines occupent une place de prédilection pour la bonne marche de l’entreprise.

Du coup, la politique de l’emploi, s’appuyant sur les compétences locales, adoptée par cette entreprise, enregistre un réel succès.

Postes à responsabilités

Ravinala airports compte actuellement 272 employés. Les 97% de ces derniers sont des nationaux qui occupent des postes à responsabilités, dont cinq directeurs.  « Il est important d’accorder aux collaborateurs malagasy une place de premier plan dans le développement des aéroports concédés à Ravinala airports », déclare Patrick Collard, Directeur général de Ravinala airports.  C’est d’ailleurs en raison de cette priorisation des compétences locales que Ravinala airports a intégré, dès le démarrage du contrat de concession, des employés d’Aéroports de Madagascar (Adema S.A). Et cette bonne politique qui fait le bonheur des employés se poursuit puisque dans la perspective de l’ouverture du nouveau terminal international, 20 nouveaux emplois ont été créés, dont 80% en interne. En tout cas, les employés de Ravinala airports sont satisfaits des conditions dans lesquelles ils travaillent. Les résultats d’une étude de satisfaction menée par le cabinet ATW en 2019, portant notamment sur les conditions de travail, les relations et le climat internes, les équipements et le cadre de travail, l’information et la communication interne ainsi que la formation et le développement du personnel… ont révélé un haut niveau d’appréciation générale. Les employés se sont déclarés, pour la plupart, fiers d’appartenir à Ravinala airports qu’ils considèrent comme l’un des meilleurs employeurs de Madagascar. Pour eux, c’est une entreprise importante et à la mesure des investissements qu’elle a faits pour les travaux de construction et de rénovation des aéroports de Fascene, Nosy-Be, et d’Ivato, Antananarivo, une société respectueuse des droits, de la santé et de la sécurité des travailleurs.

Avancée 

Bref, avec ce nouveau terminal doté d’un personnel compétent, Madagascar enregistre une avancée en matière d’infrastructures aéroportuaires. « Notre objectif est de faire d’Ivato un aéroport de référence dans l’Océan indien, non seulement pour la qualité de ses infrastructures et des services qu’il propose, mais aussi pour la qualité de l’accueil et le professionnalisme dont feront preuve ses employés », déclare Bruno Ranivo, Directeur des ressources humaines de Ravinala airports. « Pour y arriver, nous avons toujours misé et continuerons à investir sur la culture de l’excellence et la formation de nos collaborateurs, que ce soit à Madagascar ou à l’étranger », a-t-il ajouté. A noter que depuis 2017, Ravinala airports a investi 1 186 000 000 d’ariary pour un plan de formation ambitieux. Plus de 90% du personnel ont bénéficié de formations axées sur les compétences métiers, opérationnelles, techniques et réglementaires, le comportement orienté clients, l’informatique, la maîtrise des langues étrangères (principalement l’anglais, le français et l’italien), et les réflexes sécurité et sûreté. Dans la perspective de l’ouverture du nouveau terminal, cinq collaborateurs, dont une femme,  ont été envoyés en janvier dernier à Abidjan pour une formation de haut niveau, dans le cadre d’un partenariat avec Camas, un organisme de formation spécialisé dans les activités aéronautiques et les métiers de l’aviation. Ils sont maintenant certifiés conducteurs de passerelles, l’un des nouveaux postes spécifiques au nouveau terminal international de l’aéroport d’Antananarivo, et l’un des nouveaux métiers créés à Madagascar par Ravinala airports.

Normes internationales

Par ailleurs, dans la perspective d’offrir aux passagers la qualité de service requise par les normes internationales et de redonner une nouvelle image à l’aéroport, première porte d’entrée à Madagascar, l’équipe de la Direction Orat (en charge du transfert du terminal international existant vers le nouveau terminal) a dispensé plus de 3 400 heures de formation au personnel de Ravinala airports et aux entités aéroportuaires, dont les compagnies aériennes et le handling, le service des douanes et la sûreté aéroportuaire… Des formations de familiarisation ont été également réalisées au bénéfice de toutes les entités aéroportuaires incluant, entre autres, la gendarmerie du transport aérien, la police de l’air et des frontières, les sociétés d’avitaillement ou encore les services de la santé et des mines.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Il est surtout temps de stopper la corruption des agents à l entrée au scan!
    Ces salopards voulaient me confisquer un souvenir en bois acheter dans une boutique à Tana avec facture!
    Un aéroport doit être chaleureux et le personnel aidant et non pas voleur!

    Date d expérience: 23 février 2020

    Ronny

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.