Thailande – Enam : Une cooperation  sur  de bons rails

La coopération entre le consulat général du royaume de la Thaïlande et l’Ecole nationale de l’administration de Madagascar (Enam) est au beau fixe. En effet, l’année dernière,  le consulat de Thaïlande a fait un don de livres et plusieurs matériels didactiques à la bibliothèque de cette école; et cette fois-ci il va offrir une bourse de formation sur la théorie de l’économie de suffisance au directeur de l’école et une somme de 3.000.000 Ar pour soutenir les séminaires académiques au sein de l’Enam.

Theorie de l’economie de suffisance. La Thaïlande est maintenant un pays qui a atteint l’autosuffisance  alimentaire. Elle a atteint ce but grâce à la  direction du feu roi Bhumibol Adulayadej RamaIX  qui a créé la théorie de l’économie de suffisance basée sur trois principes fondamentaux à savoir la modération, le caractère raisonnable et la gestion des risques. Il a mis en pratique cette théorie au sein de son palais royal, et a développé  personnellement de nouvelles technologies en créant des projets royaux, des systèmes de production et des régimes de gestion des terres pour permettre aux petits agriculteurs de produire davantage. Quatre mille quatre cent-quarante projets ont été élaborés et tous ont donné un rendement remarquable. La théorie de l’économie de suffisance est inspirée de la pratique bouddhiste qui est également compatible avec les valeurs adoptées par d’autres religions du monde : être bon, être pacifique, aider les autres et  surtout partager. Cette théorie qui a mis en valeur l’humanité se concentre sur le bien-être plutôt que sur le concept de matérialisme. Elle est basée sur la nécessité de la sécurité humaine et alimentaire. Enfin, elle est axée sur le renforcement des capacités des personnes à développer leur potentiel.

Une bonne  experience. Lors de sa prise de parole à cette occasion, le directeur de  l’Enam, Rabetahina Pascal Pierrot, a rappelé que cette école a besoin d’appui car elle est la pépinière des administrateurs du pays A ce sujet, ce geste du consulat de la Thaïlande est tellement apprécié. Le gérant intérimaire de ce consulat, Mr Kriwat Phamorabutra, a quant à lui félicité le directeur de l’école d’avoir la chance de vivre cette réalité thaï, et aura-t-il certainement l’occasion d’échanger des expériences avec les représentants de l’Afrique, l’Asie, l’Amérique du Sud et du  Moyen-Orient. Cette formation est organisée par l’agence thaïlandaise de coopération internationale (Tica) qui fait partie du ministère des Affaires de ce  royaume . Il existe plusieurs formes de coopération  avec cette agence, tels que le  projet de développement durable, les programmes de volontariat et d’experts, des bourses d’études supérieures, des programmes d’études de formation de toutes sortes. Une telle coopération est un bon exemple pour les autres pays en voie de développement qui ont la même vision du progrès.

NARY Ravonjy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.