Commerce : Le riz de variété locale atteint les 2 600 ariary le kilo 

Jacaranda

Le riz de variété locale (vary gasy) était introuvable aujourd’hui dans la plupart des marchés de la capitale et de ses périphéries. 

On peut citer, entre autres, le marché d’Antsahakely vers Besarety et le marché d’Ankadindramamy.  En revanche, il était bien présent au marché d’Analakely, et le kilo de ce produit de première nécessité y a atteint les 2 600 ariary, contre 2 300 ariary le kilo à Mahazo, si cette denrée alimentaire se vendait à 2 000 ariary le kilo vendredi dernier. Au marché d’Ambondrona, le riz de variété locale s’acquiert entre 2 300 ariary et 2 400 ariary le kilo. Il en est de même au marché d’Antohomadinika.  

Malgré les contrôles effectués par le ministère du Commerce, certains commerçants n’affichent pas les prix de leurs produits.

Abondance du riz import. Quant à Ambohibao, la population n’a pas pu s’approvisionner en riz, quelle que soit la variété, depuis samedi dernier. « Nous avons dû nous déplacer à Miarinarivo pour nous en procurer dimanche dernier. Nous ne savons pas si les commerçants ont épuisé tout leur stock, ou s’ils font une rétention », a témoigné une mère de famille. C’est également le même cas à Itaosy. En fait, des commerçants locaux ont affirmé qu’ils ne peuvent pas s’approvisionner faute de transport. Certains d’entre eux doivent encore acheter du riz sur le marché d’Anosibe pour pouvoir en revendre dans leurs quartiers. D’autres commerçants se procurent ce produit de première nécessité au marché d’Andravoahangy pour pouvoir ravitailler le marché d’Analamahitsy. Et ils ont l’habitude de prendre le bus pour transporter leurs sacs de riz, selon leurs dires. Pour l’heure, le riz de luxe et le riz stock abondent le marché local, moyennant des prix respectifs de 2 200 ariary et 1 900 ariary le kilo. Au sujet du marché d’Ankadifotsy,  le prix du kilo de riz de variété locale est encore affiché à 2 100 ariary. Et dans les grandes surfaces, le sac de 5 kilos de riz de variété « makalioka » se vend à 13 500 ariary, soit 2 700 ariary le kilo. Mais il n’y a plus un grand engouement des consommateurs pour en acheter. 

 

Problème de moyen de transport. Par ailleurs, à Sabotsy Namehana et à Alarobia Ambatomanga, on ne trouve que du riz import, parfois nommé stock de luxe, sur le marché. A Ankadindramamy, le riz « makalioka » s’achète à 2 600 ariary le kilo et le riz import dit « congo » à 2 000 ariary le kilo, selon un témoignage local. A Ambolokandrina,  le riz de variété locale et celui de variété « makalioka » sont disponibles sur le marché depuis aujourd’hui. Leurs prix s’affichent respectivement à 2 300 ariary et 2 200 ariary le kilo, a-t-on appris. Au final, l’absence de moyen de transport dans la ville d’Antananarivo et ses périphéries entraîne des problèmes d’approvisionnement de ce produit de première nécessité sur les marchés.   

Navalona R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.