Crise sanitaire du Covid-19 : « L’appui aux industries et la hausse du budget de l’Etat » soutenus par le CREM

Les activités de recherches et de développement digital est une nécessité, selon le CREM.

Plusieurs mesures sont préconisées par le Cercle de Réflexion des Économistes de Madagascar (CREM) pour faire face à la crise de la pandémie de Covid-19 et éviter une profonde récession économique. (Suite)

La continuité des efforts de développement déjà entamés dans le cadre du Plan Emergence de Madagascar doit être assurée, selon le CREM. Plusieurs mesures préconisées par cette association ont été citées dans notre édition du 5 mai 2020. Outre ces recommandations, cette association d’économistes soutient que la création d’une bourse des valeurs, pendante de l’éclosion des sociétés par actions, est une nécessité. En effet, le CREM propose de mettre à profit les avantages naturels du pays, par le biais de la mobilisation de la population pour une plantation vivrière massive (à la fois des produits vivriers à récolte rapide comme le maïs, et les plantes alimentaires pérennes ou semi-pérennes comme le manioc, la canne à sucre) pour garantir l’approvisionnement alimentaire. Cela, afin de transcender toutes perturbations éventuelles dans une révolution économique. L’objectif étant la suppression de toute famine brute dans un meilleur délai, d’après les membres du CREM. Par ailleurs, ces économistes soutiennent que le budget de l’Etat doit augmenter jusqu’à environ 40% du PIB (Produit Intérieur Brut), contre moins de 20% actuellement. Selon les propositions, cette augmentation devrait être financée, à titre principal, non pas par les impôts mais par un choix financier dynamique tels les déficits financés par des méthodes multiples de recyclage financier.

Soutiens et incitations. En se référant à l’expérience du Japon, les économistes du CREM affirment qu’il faut amorcer l’industrialisation tous azimuts. L’association parle d’industries lourdes suivant des conditions concrètes. En outre, les activités de recherche devront, par la suite, être vigoureusement soutenues par l’ouverture d’instituts de recherche et d’ateliers variés. Le CREM a mis un accent particulier sur l’électronique et l’informatique. « La formation, la mobilisation et la responsabilisation systématique des chercheurs, ainsi que leur dotation prioritaire de moyens d’initiative sont primordiales », ont expliqué les membres du Cercle. Enfin, la dernière recommandation du CREM est d’asseoir une préférence pour la monnaie scripturale à la circulation de billets de banque, et de financiariser l’économie (ouverture de guichets de banque partout et de comptes bancaires pour tous). Pour ce collectif d’économistes, il faut maîtriser les finances extérieures ; promouvoir la consommation des produits locaux, conquérir des marchés extérieurs sur la base d’une collecte pléthorique des produits agricoles, appliquer le monopole de la collecte des minéraux précieux pour garantir la monnaie et les importations obligatoires.

Recueillis par Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. CREM : Hausse du Budget de l’Etat soutenu par le CREM ! Misy sy Ampy ve ny Vola , aiza no Hahitana an’izany. Bla bla ny anareo tokony Hikombona.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.