Transport aérien : Tsaradia reprend les vols cargo

Tsaradia amorce la reprise du secteur aérien.

Serait-ce le début de la reprise du secteur aérien ? Tsaradia, la filiale d’Air Madagascar pour les vols domestiques, annonce son premier vol tout-cargo, depuis le début de la crise sanitaire qui a provoqué, rappelons-le, une quasi-fermeture de certains aéroports du pays, dont celui d’Ivato. Prévu à partir de dimanche 24 mai, ce premier vol cargo reliera Antananarivo et Sambava avec un ATR qui sera désormais dédié au transport de marchandises en tous genres. Et ce, avec une capacité d’emport de 5,5 tonnes. « Ce dispositif permet de transporter les marchandises de manière rapide, fiable et en toute sécurité selon les normes réglementaires requises », précise la compagnie Tsaradia dans un communiqué. En tout cas, ce vol qui amorce la reprise du secteur aérien peut être considéré comme une petite bouffée d’oxygène pour l’économie du pays, d’une part et, d’autre part, il sera une réponse aux besoins des acteurs économiques malgaches face à la crise socio-économique et sanitaire qui persiste. Pour ce vol, les équipes de Tsaradia ont pris les mesures sanitaires et de sécurité nécessaires afin de pouvoir mener à bien ces opérations. Ils se tiennent à l’entière disposition de leur clientèle pour toute demande de fret quels que soient la nature, le poids, le volume, la destination de l’envoi. On rappelle depuis la suspension des vols domestiques, le 25 mars dernier, que Tsaradia a opéré des vols exceptionnels le courant des mois de mars et d’avril. Ces vols ont notamment permis le transport de kits médicaux et de personnel de santé dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 suite à la demande du gouvernement malagasy ; le rapatriement de 88 ressortissants européens. Ils ont également permis à des concitoyens malagasy de rejoindre leurs foyers respectifs sur sept villes en provinces.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.