PIAA et Projet Lalankely : Des matériels roulants de l’AFD pour appuyer les projets d’assainissement

La coopération bilatérale entre Madagascar et l’AFD (Agence Française de Développement) se poursuit, malgré le contexte difficile. Hier, quatre véhicules ont été remis au MATP à Anosy pour les projets Lalankely III et PIAA

Accroître la capacité du système d’assainissement à Antananarivo et améliorer les conditions de vie de la population. Tels sont les principaux objectifs du Programme Intégré d’Assainissement de l’Agglomération d’Antananarivo (PIAA) et du Projet Lalankely, selon l’AFD et le MATP (Ministère de l’Aménagement et des Travaux Publics). Ces deux entités ont tenu une réunion, hier, dans les locaux du ministère à Anosy, pour la remise de matériels roulants et pour discuter de la suite de ces projets. « Plusieurs réalisations ont déjà été enregistrées, avec des impacts positifs auprès de la population, car le PIAA est à sa deuxième phase. On peut citer, comme exemples, la construction de la digue de protection, la mise en place des stations de pompage pour éviter l’inondation de la ville d’Antananarivo et le curage du canal Andriantany. En ce qui concerne le Projet Lalankely, la troisième phase est déjà en cours pour la ville d’Antananarivo et les Communes environnantes. Les travaux avancent bien malgré l’état d’urgence sanitaire. Depuis cette semaine, les entreprises chargées de réaliser les travaux peuvent travailler jusqu’à 15h. Des efforts sont fournis pour que le calendrier d’exécution des travaux soit respecté », a déclaré le ministre de l’Aménagement et des Travaux Publics, Hajo Andrianainarivelo, lors de la remise des matériels roulants.

Financements. Pour le PIAA, le volet renforcement de capacité comprend l’appui institutionnel financé à hauteur de 250 000 Euros, l’achat d’équipements divers avec 500 000 Euros et l’appui au SAMVA et à l’APIPA avec 560 000 Euros. D’après l’AFD, ces entités œuvrant dans le secteur de l’assainissement de la ville d’Antananarivo vont bénéficier d’équipements estimés à 625 000 Euros, afin qu’elles puissent exécuter efficacement leurs attributions. Ces équipements comprennent des matériels roulants, des matériels techniques, des matériels informatiques, des engins et de petits équipements de chantier. En ce qui concerne le Projet Lalankely III, le volet renforcement de capacité et d’appui institutionnel – composante 3 du projet financé à hauteur de 350 000 Euros – est principalement caractérisé par la formation des Communes bénéficiaires en matière d’entretien et de maîtrise d’ouvrage des infrastructures. 

Mettre fin à l’inondation. Pour sa part, le MATP a également bénéficié de deux véhicules SUV, à titre d’appui à sa mission de pilotage du projet. L’APIPA a également reçu deux véhicules du même type. « L’objectif final est d’améliorer les conditions de vie de la population de Madagascar, en particulier à Antananarivo. Nous savons que l’inondation a frappé la partie basse de la ville, lors des saisons de pluie. Il en est ainsi pour Isotry, 67ha, Andavamamba, etc. Le Projet a recalibré le canal Andriantany et les stations de pompage pour améliorer la capacité du système d’assainissement dans les bas-quartiers, afin d’éviter les inondations. Par ailleurs, le PIAA a également pour vocation également d’appuyer l’APIPA, le MATP, la CUA et le SAMVA pour mieux gérer l’assainissement d’Antananarivo. De même avec la gestion des eaux usées pour qu’il y ait moins de pollution », a indiqué Jérôme Bertrand-Hardy, directeur de l’AFD à Madagascar. Bref, les deux projets, qui sont actuellement en cours ont déjà donné d’importants résultats sur les conditions de vie de la population des bas-quartiers de la Capitale, des changements qui doivent être pérennisés.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.