PPN : 100 tonnes de riz/jour écoulées sur le marché d’Anosibe

Le contrôle des prix des PPN sur le marché sera également renforcé.

Aucune pénurie de produits de première nécessité (PPN) n’est à craindre à Analamanga, une région fortement touchée par la pandémie de covid-19.

Le directeur régional du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat -Analamanga, Hanitriniaina Ranarison, tient à rassurer la population de la Capitale en cette période de confinement. A titre d’illustration, « près de 100 tonnes de riz par jour sont écoulées journalièrement sur le marché d’Anosibe, sans compter la quantité de riz import qui est stockée au port de Toamasina », a-t-elle fait savoir.

Renforcement des contrôles. Dans la même foulée, le ministère de tutelle renforce actuellement les contrôles des prix de ces produits de première nécessité, ainsi que de l’état de stock des commerçants pour éviter les éventuelles spéculations, dans le cadre de ce confinement à Analamanga. Tout récemment, une descente inopinée a été effectuée au marché d’Analamahitsy. Les prix du riz de variétés locales varient entre 1.800 Ar et 2.100 Ar, le kilo. Quant au riz import, le « stock » s’acquiert à 1.900 Ar/kg tandis que le riz Madrigal est le plus cher atteignant 2.200 Ar le kilo.

Gestes barrières. Parlant des autres produits de première nécessité, le prix du litre de l’huile alimentaire en vrac s’affiche entre 5.000 Ar et 5.200Ar contre 5.800 Ar et 7.700 Ar/litre pour l’huile en bouteille cachetée. Par ailleurs, l’équipe de ce département ministériel vérifie également le respect des gestes barrières au niveau des commerçants tels que le port de masque de protection, l’utilisation des gels désinfectants et la distanciation physique de 1 mètre, pour éviter la propagation du coronavirus.  De leur côté, les éléments des Forces de l’ordre veillent à ce que tous les marchés soient fermés à midi tapant.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Fermé les marchés à midi est une erreur , on doit faire le contraire vue les complications avec les gestes barrières , respectons la distance d’un mètre et port du masque obligatoire ….

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.