Réseau 5G : Expérimentation en indoor, aucune commercialisation autorisée

Des acteurs du secteur de la télécommunication reprochent à Telma de mettre la charrue avant les bœufs. Avec Ericsson, cette société a mené des actions de communication – au niveau national et même à l’international – relatives au lancement de la technologie 5G, qui fera de Madagascar, « le premier pays africain à bénéficier de la nouvelle génération de connectivité mobile ». Sollicités pour apporter des éclaircissements sur le sujet, l’ARTEC (Autorité de Régulation des Technologies de Communication) a fourni des compléments d’informations. « L’utilisation des services 5G reste encore dans une phase d’expérimentation à Madagascar, comme dans nombre de pays membres de l’Union Internationale des Télécommunications. L’ARTEC a délivré une autorisation temporaire d’un mois à Telma en juillet 2019. La validité de celle-ci prend effet à partir de la date à laquelle a été entamée l’expérimentation. Après l’écoulement des 30 jours d’expérimentation, l’autorisation n’a plus effet. En outre, cette autorisation d’exploitation temporaire n’est pas l’exclusivité de Telma. Tous les autres opérateurs peuvent en faire l’expérimentation, à condition de soumettre au préalable des demandes auprès de l’ARTEC », a déclaré l’autorité de régulation.

Pas accessible. Selon les techniciens de l’ARTEC, la technologie 5G n’est pas encore disponible pour la population malgache. « L’autorisation temporaire ayant pour objet l’expérimentation, aucune commercialisation n’est autorisée. Le 5G est encore en phase de recherches et d’études, pas seulement à Madagascar mais sur le plan international », ont-ils expliqué. En effet, la technologie 5G n’est pas encore accessible au grand public à Madagascar, même si le communiqué de Telma, daté du 26 juin 2020, affiche certaines ambiguïtés. « Telma Madagascar a activé son réseau commercial 5G pour offrir aux abonnés des services très haut débit grâce à la nouvelle génération de connectivité mobile. Propulsé par Ericsson, le réseau 5G est désormais opérationnel à Antananarivo », a indiqué l’opérateur au premier paragraphe de ce communiqué. De son côté, l’ARTEC a souligné, que les phases d’expérimentation doivent se faire en indoor, dans une zone bien déterminée au préalable. Selon les explications, l’opérateur qui procède à l’expérimentation de 30 jours, suivant les textes en vigueur, devra envoyer un rapport détaillé, en vue d’une conclusion.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Notre commentaire plus haut résume bien la situation à savoir la 5G est énergivore , nocive et onéreuse . Cet article est plein de bon sens en contraction avec la voracité de TELMA .

  2. Notre commentaire plus haut résume bien la situation à savoir la 5G est énergivore , nocive et onéreuse . Cet article est plein de bon sens en contraction avec la voracité de TELMA .

  3. On parle de 5G alors que même le 4G est pénible au niveau de quelques Ko/ sec même 0 !!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.