Transport aérien : La compagnie aérienne Madagascar Airways se dit victime d’un « harcèlement du régime ».

Madagascar Airways est une compagnie aérienne dirigée par des Malgaches.

Le secteur aérien malagasy pourrait être miné par un malaise qui est en train de s’y installer.

Du « harcèlement de la part du régime ». C’est ce que subirait actuellement la compagnie aérienne privée Madagascar Airways. C’est du moins l’avis d’une source proche du dossier et qui s’est exprimé hier, devant quelques journalistes, sous couvert de l’anonymat.

Sur la touche. Taxée d’être proche de l’ancien Président Hery Rajaonarimampianina, Madagascar Airways, qui a opéré en ligne régulière depuis 2016, ne peut plus assurer ses vols depuis le 12 avril. Et pour cause, notre source d’expliquer que l’Aviation Civil de Madagascar ainsi que le ministère des Transports et du Tourisme ont tout tenté pour mettre la compagnie sur la touche. « Madagascar Airways a été tout simplement désignée comme une cible à abattre à tout prix », explique notre source en racontant les péripéties de cette bataille sur fond de « favoritisme ». La décision de suspension du certificat de transport aérien (CTA) de Madagascar Airways est tombée le 24 février 2020. Une décision jugée irrégulière et qui a amené la compagnie à saisir le Conseil d’Etat. Comme il s’agit d’une saisine suspensive de la décision de suspension par l’ACM, Madagascar Airways, qui a continué à bénéficier de la confiance des usagers, a pu poursuivre certains de ses vols. Entre-temps, la compagnie a tout fait pour corriger la seule non-conformité mineure qui a motivé la suspension du CTA. Finalement après audit, le certificat de transport aérien a été rétabli, permettant ainsi à Madagascar Airways de continuer à opérer. Ce d’autant plus que la compagnie a reçu beaucoup de demandes, notamment, pour des vols de rapatriement de ressortissants étrangers pendant le confinement.

Rapatriement aux Comores. Parmi ces demandes figure celle de l’ambassade comorienne qui a voulu rapatrier 800 ressortissants comoriens. En effet, l’ambassade des Comores à Madagascar a lancé un appel d’offre à plusieurs compagnies dont Madagascar Airways. Ayant présenté la meilleure offre et ayant déjà une certaine expérience, Madagascar Airways a été retenue. Malheureusement et selon toujours les explications de notre source, le ministère des Transports et le ministère des Affaires Étrangères sont intervenus afin que les premiers vols pour une première vague de 100 personnes ne soient pas opérés par Madagascar. Au motif, entre autres que même si Madagascar Airways a retrouvé son CTA, elle ne dispose pas encore d’une autorisation d’auto-assistance à l’escale. Dès lors, le vol prévu pour le 21 juillet dernier a été annulé. Provoquant l’indignation et le désespoir des ressortissants comoriens qui voulaient rentrer chez eux. En tout cas, cette affaire témoigne du malaise qui risque de miner le secteur aérien malgache.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Une compagnie aérienne dirigée par des Malgaches ? Mais de quels Malgaches parle t-on ? Certainement il y a mieux que ces frères Raobelina qui font partie excellemment du cercle magouilleur du règime pourri de Rajaonarimampianina . Leur licence d’exploitation du secteur aérien résulte de petites combines avec le directeur de l’ACM à l’époque décédé depuis . Leur station audio-visuelle est le fruit du favoritisme HVM . Le cinéma PLAZZA découle de l’accaparement illégal d’un bloc administratif de l’éducation nationale . Il faudrait dire haut et fort que cette pègre ressemble en tout point à l’autre conseiller de Rajaonarimampianina qui croupit à Tsiafahy .

  2. Si ces informations sont vraies il faut les publier en toutevteansparence c est légal. Mais « UNE SOURCE PROCHE DU DOSSIER QUI SOUHAITE RESTER ANONYME » çà pue la fausse information à plein nez. Mrs les journalistes quand ferez vous vraiment votre travail???

Poster un commentaire