Chocolaterie MIA : Des bénéfices alloués au financement d’une vaste campagne de reboisement à Madagascar


Ce coffret de chocolat portant une marque africaine, est issu d’un produit équitable.

La chocolaterie MIA (Made In Africa) a choisi Madagascar pour puiser son ingrédient principal qu’est le cacao de la Vallée de Sambirano située dans le nord-est de la Grande île.

Elle l’achète directement auprès des planteurs locaux.  Cette région suscite tant la curiosité de certains touristes et peut être explorée à travers les différents circuits dédiés à la production de chocolat, proposés par les opérateurs locaux. Le promoteur a même décidé de créer une unité de production dans cette partie du pays pour élaborer le chocolat, de la cueillette de la fève de cacao jusqu’à son emballage après le lancement de ce chocolat MIA au Royaume Uni en 2017. Ce n’est pas tout ! Cette industrie qui prône le chocolat équitable s’engage à allouer 1% de ses bénéfices issus de la vente de ce produit pour financer une vaste campagne de reboisement  à Madagascar.

Replantation de 60 espèces d’arbres. Il faut savoir que ce chocolat fabriqué à Madagascar portant la marque africaine est déjà commercialisé dans plusieurs pays dont entre autres, le Royaume-Uni, l’Australie, la Belgique, l’Allemagne ou encore les Pays-Bas. L’objectif de la mise en œuvre de cette large campagne de reboisement à Madagascar consiste à reconstruire les habitats naturels des lémuriens qui font la renommée de la Grande île. Cela permettra en même temps d’offrir des moyens de subsistance aux populations locales. Plus précisément, une plantation de 60 espèces d’arbres qui composent la biodiversité naturelle du Parc National d’Andasibe, est envisagée par la Chocolaterie MIA. En effet, ce parc national contient encore une forêt primaire unique. Il est également connu pour abriter le plus grand lémurien du monde, à savoir, l’Indri-Indri. Les visiteurs qui font une balade matinale, peuvent en même temps assister au chant de cette espèce de primate endémique de l’île qui vit en groupe.

Valeur ajoutée très faible. Force est aussi de remarquer que la chocolaterie Mia suit la tendance de ces dernières années en matière de chocolat équitable en produisant du chocolat « bean-to-bar » dont la provenance des matières premières, ainsi que toutes les étapes de réalisation de la tablette sont contrôlées. Par ailleurs, elle a déjà gagné le prix Proudly Made in Africa en mars 2018 qui a été décerné aux compagnies produisant leurs produits sur le continent de manière équitable et surtout en mettant en valeur sa richesse culturelle. En effet, elle a lancé une gamme de chocolat entièrement réalisée en Afrique, dont à Madagascar, et ce, avec des produits locaux. Il est à noter que seulement 1% de la production mondiale de chocolat est réellement réalisée en Afrique alors que 65% de la production mondiale de cacao provient de ce continent.  La création de la valeur ajoutée dans cette filière cacao reste ainsi très faible.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. We would like to clarify a couple of points in the article and respond to the comment above. Firstly, MIA works with a local chocolate factory. We want to promote partnership and recognize the skills of cocoa farmers and chocolate makers in Madagascar, and we are proud of the four Great Taste Awards (London, UK) that our partner has helped MIA win in the 2018 and 2019 competitions.

    The MIA programme that dedicates a part of sales to development projects is called ‘1 for Change’. It is important to note that ‘1 for Change’ is not funded by 1% of profits (bénéfice). ‘1 for Change’ is funded by 1% of sales. This means that the company us committed to the development projects regardless of whether or not the company is profitable. A successful company in the food industry might have a profit of 10% so 1% of profits would be much less (1/10) than 1% of sales.

    In summary, every time MIA makes US $100 of sales US $1 is set aside for development projects. Assuming a profit margin of 5%, the ‘1 for Change’ programme would equate to 20% of profit (not 1%). Whatever the case, we agree that every company can always do more but if more companies would start by setting aside 1% of sales of development projects then we would see many improvements in communities around the world.

  2. « Cette industrie qui prône le chocolat équitable s’engage à allouer 1% de ses bénéfices issus de la vente de ce produit pour financer une vaste campagne de reboisement à Madagascar. »
    Un pour cent! Mais c’est énorme…? Chaque fois que MIA gagne en pur bénéfice (pas en chiffre d’affaire hein!) 100 USDollar, MIA investit 1 USD en reforestation de son milieu de production…
    « Peut faire mieux » dirait mon maitre d’école?

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.