Commerce : Reprise difficile pour les boutiques d’Analakely


Baolai continue de pratiquer des prix promotionnels.

Les artères commerciales de la Capitale retrouvent lentement de l’affluence. Mais la reprise est encore loin d’être satisfaisante car les affaires tournent encore au ralenti.

Réjouissante. La reprise des activités commerciales incluant les secteurs non essentiels l’est pour les commerçants d’Analakely.

Restrictions. Une réjouissance en demi teinte cependant puisque la reprise est loin d’être évidente pour les affaires. « C’est une bonne décision car elle annonce au moins le début d’un retour progressif vers les conditions normales », déclare le propriétaire d’une chaîne de distribution d’appareils électroménagers à Analakely. En ajoutant que pour le moment, il est encore très loin du compte en terme de chiffre d’affaire journalier. En effet, les clients ne répondent pour le moment pas présent compte tenu des restrictions en matière de transports publics. Ce d’autant plus que l’ouverture des magasins n’est autorisée que pendant une demi-journée. Il n’empêche, cette réouverture partielle permet au moins de réintégrer le personnel des boutiques dans leur travail. Et là encore, la réintégration est également partielle puisque les travailleurs habitant loin du lieu de travail ne peuvent pas encore venir, faute de moyens de transports adéquats. Sur ce point d’ailleurs, les commerçants essaient de s’adapter au contexte en permettant à une partie du personnel, d’assurer l’essentiel pour la survie de l’entreprise.

Précautions d’usage. En effet, certains commerçants ont décidé de ne pas recourir à une compression du personnel. C’est le cas notamment de Baolai qui a décidé de maintenir la soixantaine de personnes qui travaillent dans ses différentes boutiques. « C’est une option difficile en raison du fait que nos activités sont au ralenti en ce moment, mais on a décidé de la faire par solidarité envers nos employés, mais aussi parce que nous savons qu’on sortira tôt ou tard de cette crise », explique Ren Yujie le PDG du groupe Baolai. Et pour permettre à ses magasins de tourner, la direction de Baolai a décidé de jouer sur les prix. « Pour attirer la clientèle, nous pratiquons des prix qui défient toute concurrence sur toutes les gammes de produits que nous proposons », ajoute le premier responsable de Baolai qui met par ailleurs, un point d’honneur aux précautions d’usage pour éviter la propagation du Covid-19. Port de masques pour tous les employés, lavage des mains, distanciation sociale, sont rigoureusement appliqués.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.