Conservation International : 104 bidons de produits désinfectants pour le CCOD Moramanga

Lors de la remise officielle de ce don au CCOD Moramanga.

Conservation International a apporté ses contributions pour lutter contre la pandémie de Covid-19 qui touche presque toutes les régions de Madagascar.

Ainsi, cet organisme oeuvrant pour la préservation de la nature au profit des générations actuelles et futures a remis tout récemment 104 bidons de produits désinfectants d’une capacité chacun de 5 litres pour le Centre de Commandement Opérationnel dans le district de Moramanga (CCOD). Plus précisément, huit communes dans ce district bénéficieront de ce don étant donné que celles-ci sont les partenaires de Conservation International dans le cadre de la mise en œuvre du projet intitulé « Paysages durables dans l’Est de Madagascar« . Il s’agit des communes de Lakato, Beforona, Ampasimpotsy Gara, Andasibe, Ambohibary, Morarano gara, Fierenana et Amboasary. « Les objectifs de ce projet se résument à la réduction du gaz à effet de serre et au renforcement de la résilience des paysans face au changement climatique », a expliqué José Andrianarivony, le représentant de Conservation International lors de la remise officielle de ces 104 bidons de produits désinfectants au CCOD Moramanga.

Activités menées. En outre, il a mis un accent sur les activités menées dans ces huit communes prioritaires pour la distribution de ces produits désinfectants dans le district de Moramanga. Parmi ces activités, il a cité, entre autres, la préservation du Corridor Ankeniheny-Zahamena à travers les patrouilles faites par les VOI ou communautés de base et le survol de drones. La restauration des forêts dégradées et la mise en place des pépinières ne sont pas en reste. Toujours dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet « Paysages Durables dans l’Est de Madagascar », Conservation International apporte son appui dans la formation des pépiniéristes et des paysans formateurs sur l’agriculture climato-intelligente. En outre, des intrants agricoles sont distribués aux associations paysannes bénéficiaires de ce projet et localisées dans ces huit communes concernées en vue de développer des cultures vivrières et des cultures de rente. Ce qui leur permettra d’être résilients face au changement climatique tout en évitant de s’introduire dans les sites protégés pour exploiter des ressources naturelles qui assurent des services écosystémiques plus importants à leur bien-être.

Protection sanitaire. Force est également de reconnaître que malgré cette pandémie de Covid-19, des paysans formateurs locaux continuent de partager leurs expériences et leur savoir-faire à leurs pairs. Les pépiniéristes vulgarisent, de leur côté, les techniques de production plus appropriées. Il y a aussi des patrouilleurs qui poursuivent leurs missions dans les forêts. Raison pour laquelle, Conservation International a priorisé la protection sanitaire de ses partenaires dans les huit communes du district de Moramanga. Il est à noter que le directeur du Cabinet de la région Alaotra Mangoro et l’équipe du CCOD Moramanga, sous la conduite du chef du District et du Chef de la Circonscription Régionale de l’Environnement et du Développement Durable, ont été présents lors de la remise de ce don. A cette occasion, le médecin inspecteur, Razanajatovo Hery, a soulevé que des cas de contamination au Covid-19 sont signalés dans les communes d’Andasibe et d’Ambohibary. « Il faut que les autres communes sirués aux alentours de celles touchées par ce Coronavirus bénéficient également de ce don pour éviter la contamination entre les collectivités territoriales décentralisées, à travers les échanges de proximité », a-t-il conclu.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Si seulement les composants chimiques de ces désinfectants sont expliqués aux utilisateurs afin d’éviter plus tard des éventuelles risques d’allergies auxquels les médecins n’y penseront même pas.
    Et quels types d’intrants ces paysans ont-ils besoins? Les paysans du monde entier avaient tous leurs savoir faire traditionnels, sans chimique, mais depuis les prétendues modernités des pays riches, les paysans sont infantilisés,presque comme des ignorants: les voilà apprauvris malgré eux et asservis pour enrichir l’agro chimique.L’ignorance de milliards de personnes profite énormément à un tout petit peu plus de milles riches!

  2. · Edit

    Merci pour les bidons
    .
    Rakoto de Montpellier

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.