Lutte contre le Coronavirus : 186,4 millions USD décaissés sur 671,73 millions USD sollicités


Le ministère de l’Economie et des finances a publié sur son site le deuxième rapport provisoire sur les financements négociés et à négocier en réponse à la pandémie de Coronavirus.

La confiance des partenaires techniques et financiers vis-à-vis du régime est intacte. En effet les bailleurs appuient Madagascar dans sa lutte contre le Coronavirus.

Le gouvernement s’efforce de faire preuve de transparence en publiant un rapport sur les financements obtenus et décaissés dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus. A lire ce rapport publié sur le site du ministère de l’Economie et des Finances, en tout 671,73 millions de dollars ont été sollicités auprès des bailleurs de fonds depuis le début de la pandémie de Covid-19 dont 186,4 millions de dollars effectivement décaissés.

Plus précis

Il s’agit du deuxième rapport publié depuis le début de la crise sanitaire. Le premier rapport qui était provisoire était publié le 9 juin dernier et a intégré tous les financements qu’ils soient encore à négocier ou déjà négociés ou tout simplement en phase de requête et de conception. Quant au deuxième rapport qui est en ligne sur le site du ministère de l’Economie et des finances, depuis hier, il a le mérite d’être plus précis en distinguant par code couleur les financements déjà négociés et ceux encore à négocier. Il distingue également les aides ciblées des aides budgétaires fongibles. Par ailleurs, les affectations des fonds sont indiquées dans une colonne du tableau. Parmi les plus grands bailleurs de ce fonds Covid-19, la Banque Mondiale totalise par exemple 207,65 millions de dollars de financements sollicités (déjà négociés, en cours de négociation et en phase de préparation) dont 20,41 millions USD de décaissements effectifs. C’est le cas notamment du Projet d’Amélioration des Résultats de Nutrition (PARN) – Activation de la composante d’intervention d’urgence conditionnée (CERC) d’un montant de 20 millions USD, dont 15,74 USD effectivement décaissés. Ces fonds ont été, entre autres, utilisés pour le financement du plan de contingence pour la préparation et riposte à l’épidémie de Coronavirus. Pour les activités de préparation et de riposte à la pandémie de Covid-19, il y a le contrat d’assistance technique et logistique avec l’OMS, l’acquisition de matériels complémentaires comme les respirateurs, les concentrateurs d’oxygène, radiographies numériques, tentes…

Aide budgétaire

Pour sa part, le FMI a déjà attribué les 165,99 millions USD au titre de la Facilité de Crédit Rapide (FCR). Il s’agit d’une aide à la balance des paiements rétrocédée par la suite au gouvernement pour financer le gap des finances publiques 2020 et l’accroissement des dépenses publiques. Une autre FCR additionnelle de 166 millions USD est actuellement en cours de négociation et servira aux mêmes objectifs de financement. En somme, c’est ce financement qui permet de combler le manque à gagner provoqué par l’insuffisance des recettes publiques en cette période de confinement. La Banque africaine de développement (Bad) financera également le budget général avec un appui budgétaire d’urgence de 42 millions USD. Il s’agit d’un programme en attente de ratification par la partie malgache. L’Union Européenne prévoit également de financer le budget général par le biais d’une aide budgétaire, en cours de négociation de 11,39 millions USD. L’Agence Française de Développement prévoit aussi un appui budgétaire déjà négocié mais non encore décaissé de 17,08 millions USD destiné au financement du budget général. D’autres partenaires bilatéraux comme le Japon et la Russie apportent également leurs appuis. Tout comme les autres bailleurs du Système des Nations Unies comme l’OMS, l’Unicef, le Pnud, le Fnuap, le Pam. Pour ces derniers, les fonds sont directement décaissés et gérés au niveau des projets.

R.Edmond

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Donc il reste encore beaucoup de millions usd à dépenser + ce qui va venir…..
    Et il n’y a pas d’argent pour aider les entreprises et les salariés mis au chômage (suf les fonctionnaires toujours les 1ers servis……)??

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.