Riposte au Covid-19 : 200 000 bénéficiaires pour l’opération Tsinjo Fameno-CNaPS

La décision d’octroyer 50 milliards d’ariary d’avance remboursable pour les employés du secteur privé, via la CNaPS, est tout à fait réglementaire car elle a reçu l’autorisation du Conseil d’administration et l’aval du gouvernement, à travers un décret.

Ils seront 200.000 employés du secteur privé, régulièrement affiliés à la CNaPS, à pouvoir bénéficier de l’avance d’un montant compris entre 200.000 ariary et 500.000 ariary. Selon les explications fournies par les dirigeants de la CNaPS, lors d’une conférence de presse donnée vendredi dernier, les inscriptions pour cette opération dénommée Tsinjo Fameno, débutent ce lundi.

En ligne

Comme le traitement des dossiers se fera, en principe pendant 7 jours, les premiers bénéficiaires seront connus d’ici, au plus tard, la semaine prochaine. Les inscriptions se feront en ligne par le biais du site web de la CNaPS, a expliqué Mamy Rakotondrainibe, directeur général de la CNaPS. Il suffit pour l’employeur des salariés postulants d’entrer dans l’espace employeur et la procédure d’inscription se fera en ligne, sans déplacement physique ni manipulation de dossier papier. Un système destiné à la fois à accélérer la procédure et à éviter les risques de contamination par contact. La procédure comporte notamment l’accord de l’employeur et l’engagement de l’employé à rembourser. Un remboursement facilité puisqu’il se fera à raison de 8,5% du salaire avancé, à payer mensuellement à partir de janvier 2021. Et pour garantir le remboursement, ce pourcentage sera retenu à la source comme les cotisations de la CNaPS, via un compte bancaire dédié. A noter que le prêt Tsinjo Fameno est complètement gratuit dans la mesure où il n’est assorti d’aucun taux d’intérêt, outre celui de la banque. Le paiement de l’avance peut également se faire par mobile banking ou post money.

Circuit économique

Dès leur entrée sur le site du CNaPS, les employeurs peuvent savoir si leurs employés sont éligibles ou non à cette avance. En principe, les employés des entreprises du circuit vert, c’est-à-dire celles qui paient régulièrement les cotisations de la CNaPS, sont automatiquement bénéficiaires. Ceux du circuit orange, c’est-à-dire ayant payé mais avec quelques anomalies, en bénéficieront une fois les irrégularités rectifiées. Enfin, le circuit rouge, n’ayant pas du tout payé les cotisations, ne bénéficiera pas de ce prêt qui aura par ailleurs, son poids sur le plan économique. En effet, les 50 milliards ariary injectés dans l’opération seront injectés dans le circuit économique puisque les bénéficiaires vont les dépenser. A noter que les entreprises ont jusqu’au 30 septembre pour procéder à l’inscription à ce projet d’avance remboursable sans intérêt.

R.Edmond

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    après avoir tué l’économie fragile à cause un virus bien moins dangereux que la grippe, l’état malgache vous attache par une avance d’argent ridicule…..ne jamais oublié que la dette c’est le premier pas vers l’esclavage et que la main qui donne est toujours au dessus

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.