Facebook à Madagascar : Forte progression durant le confinement, 2,8 millions d’utilisateurs en août 2020

Rija Randriamalalaniaina fondateur de malagasy.tech et expert en marketing digital.

L’accès à Internet évolue très vite à Madagascar, notamment durant la période de confinement. Facebook est l’une des plateformes en ligne les plus utilisées, pour des motifs très diversifiés.

Un taux de pénétration nationale de Facebook de 10,7% de la population. C’est l’indicateur publié par malagasy.tech, qui suit de près l’évolution du développement numérique à Madagascar. En avril dernier, le taux était encore à 9,14%, avec une audience de 2,4 millions de personnes. « Vue cette évolution, et comme nous l’avons toujours soutenu, Madagascar pourrait faire du numérique, un vrai vecteur de croissance », a affirmé l’expert qui a développé malagasy.tech, Rija Randriamalalaniaina, chef de Projet Trafic dans une agence digitale en France, et non moins enseignant en marketing Digital à l’Université de Franche-Comté. Selon les statistiques officielles de Facebook qu’il a avancées, l’audience de ce réseau social à Madagascar est de 2,8 millions de personnes le 20 août 2020, dont 1,5 millions d’hommes et 1,2 millions de femmes. Ces chiffres traduisent une forte progression de +16,6% par rapport à l’avant-confinement, en mars. Cependant, cette progression est plus faible dans la région Analamanga, qui n’affiche qu’une croissance de +5,9%.

Activités commerciales. Tout comme sur les bords de route et sur les trottoirs de la Capitale, Facebook est devenu une plateforme où s’opèrent d’importants flux commerciaux, qui échappent à l’Administration fiscale malagasy. Durant le confinement, une boutique de vêtements et chaussures à Analakely, nous a indiqué qu’elle arrive à faire jusqu’à 15 livraisons par jour, en optant pour la vente en ligne, via Facebook. Certes, la période de confinement a contribué à l’augmentation de l’audience de Facebook à Madagascar. Si le taux de pénétration nationale est de 10,7% de l’ensemble de la population, ce taux grimpe à 17,76%, si l’on ne considère que les individus de plus de 14 ans.  Dans la région Analamanga, le taux de pénétration de Facebook est de 45% pour l’ensemble de la population, et de 68,27% pour les individus de plus de 14 ans.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.