Lemurpay : Un portefeuille électronique « Vita Malagasy »

Les promoteurs de Lemurpay ont conçu ce projet durant le confinement, selon leurs dires.

Un jeune start-upper vient de créer un portefeuille électronique « Vita Malagasy » dénommé Lemurpay. « Il s’agit notamment d’une carte virtuelle dite Visa ou Mastercard permettant à son utilisateur d’effectuer des transactions monétaires par le biais de notre site web www.lemurpay.com. Le Lemurpay à peine lancé depuis le début de ce mois de septembre, nous avons pu vendre 230 cartes virtuelles. Nos cibles sont principalement les jeunes opérant dans les activités freelances. Ce portefeuille électronique leur permettra de toucher directement leurs rémunérations libellées en devises étrangères tel que le dollar et qui seront transférées directement sur leurs comptes via money banking », a déclaré Andrinirina Razafimbelo, le fondateur et le Chief executive officer de la société Lemurpay, lors de sa rencontre avec la presse hier. En outre, « ceux qui veulent faire des achats en ligne dans les boutiques à l’étranger comme Amazone ou Alibaba peuvent également utiliser cette carte virtuelle, sans passer par des intermédiaires. Nous avons bien veillé à la sécurité de toutes les transactions. En plus, nous ne prélevons aucun frais puisqu’on joue sur les cours de change. Notre objectif est de vendre 1 000 cartes d’ici à la fin de ce mois-ci. Et la semaine prochaine, nous allons également lancer le Lemurcoin, une monnaie électronique « Vita Malagasy » permettant de développer les échanges entre Madagascar et le reste du monde. En effet, nous sommes surs que la cryptomonnaie a un grand avenir au pays », a-t-il conclu.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. tohizo fa milay ee..

  2. Milay eee, mirary soa !

  3. Aiza no hahitana anareo

  4. · Edit

    Félicitation les gars! cela prouve qu’il y a bien des têtes à Madagascar.

  5. Espérons que cela dure !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.