Fermeture administrative : Une vingtaine d’entreprises concernées

La fermeture administrative décidée  par la DGI à l’encontre de Triple A n’est pas un acharnement  contre cette entreprise de l’ancien Président de la République, Marc Ravalomanana. Interrogé par un journaliste sur cette question qui continue de nourrir les polémiques, le DGI Germain a répondu que cette affaire n’a rien à voir avec la politique. « C’est une mesure administrative qui va permettre à Triple A de régulariser sa situation », a-t-il déclaré en précisant qu’il y a actuellement une vingtaine d’entreprises qui ont fait l’objet d’une fermeture administrative. La Direction Générale des Impôts  n’est pas habilitée à communiquer le nom de ces entreprises, a-t-il ajouté. Les entreprises concernées ont 15 jours pour régulariser leur situation.

R .Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Hay ve rehefa orinasa hafa no hidiana ,dia tsy manana habilitée ilaza ny anarany ianareo ,fa rehefa ny an i Ra 8 dia hiantsoina mpanao gazety ,hitsofana sodina ,sy hivelesana apomga ,
    mba asio fifanajana ihany ,ary aza manao mozana tsindrina ila ,mandalo ihany ny fiaianana an tany ,tsy misy tompony eto na iray ary ,koa samia ho tsarain’ny asany rehefa tonga ilay fotoana .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.