Infrastructures routières : Travaux en réalisation à grande vitesse sur la RNT 12 A

Le président Andry Rajoelina et le ministre Hajo Andrianainarivelo en visite sur la RNT 12A.

Le MATP poursuit la mise en œuvre des projets d’infrastructures sur les réseaux routiers dans le cadre des défis pour l’émergence. Dans le Sud, la concrétisation de la vision du président Andry Rajoelina est en cours.

Les travaux de réfection de la route nationale RNT 12 A, reliant Taolagnaro et Vangaindrano, avancent bien selon la délégation officielle qui a mene une descente sur terrain. Mardi dernier, le président de la République Andry Rajoelina, accompagné par le ministre de l’Aménagement et des Travaux publics (MATP), Hajo Andrianainarivelo, ont constaté de visu l’avancement des travaux sur le chantier. D’après les explications techniques, la réhabilitation de cette route se divise en cinq lots. Le premier relie Ebakika et Manambato, où les travaux seront achevés dans neuf mois selon le calendrier prévu. Le deuxième relie Manambato et Esama, où la réhabilitation sera également finie dans neuf mois. Le troisième segment concerne la route entre Esama et Befasy. Pour cette portion, la réparation sur les points noirs est déjà en cours. Le quatrième segment relie Befasy à Masihanaka, où le traitement des points noirs est achevé. Enfin, le cinquième lot relie Masihanaka et Vangaindrano. Pour ce dernier tronçon, les travaux de réfection sont déjà achevés sur les points noirs et la route sera nouvellement bitumée, selon les informations fournies.

Qualité. Outre la réhabilitation des routes, d’autres projets pour la construction de ponts à Ebakika, Masihanaka et Manambondro seront mis en œuvre, grâce à un partenariat avec la Banque africaine de développement et la Banque mondiale. Selon le ministère de l’Aménagement et des Travaux publics (MATP), l’intégralité de la route entre Taolagnaro, Ebakika, Masihanaka, Vangaindrano, ainsi que la route reliant Masihanaka et Manambondro, bénéficieront du projet PACT pour le bitumage de cette route, dont l’exécution se fera en 2021. Toujours selon le MATP, les contrôles des travaux seront stricts pour assurer la qualité et faire respecter les normes indiquées dans les cahiers des charges. Étant encore en état d’urgence sanitaire, les différents responsables ont souligné l’importance du respect des mesures sanitaires.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.