Technologie digitale : Les meilleures startups d’Afrique francophone, selon Suguba

Les startups du secteur digital se multiplient et sont de plus en plus performantes dans les pays d’Afrique, comme à Madagascar.

Les 8 meilleures startups les plus prometteuses dans le Digital bénéficieront de soutien du Programme de préparation à l’investissement, initié par Suguba avec Mercy Corps et l’Agence française de développement (AFD) pour l’Afrique francophone. 

En tête de liste figure Bio Agripol, une startup Sénégalaise qui intervient dans le financement participatif des particuliers au service de la chaîne de valeur agricole. Ensuite viennent,Mousso , une startup Sénégalaise qui met à disposition les fournitures nécessaires via un plate-forme mobile et permet un paiement différé avec 0% d’intérêt ; Dothan, une startup Ivoirienne qui s’est donnée pour mission de développer un outil de gestion financière et d’accompagnement des TPE/PME africaines dénommé KEIWA ; Eneza, une EDTECH Ivoirienne qui fournit des contenus éducatifs avec pour principal objectif de surmonter les obstacles liés à l’accès à une éducation de qualité par le moyen du digital, en Côte d’Ivoire et dans la sous- région ouest-africaine ; CinetPay, une fintech Ivoirienne, créée en 2016. Nous développons des solutions digitales de paiement et de transfert d’argent, via mobile money, cartes bancaires (Visa, Mastercard) et portefeuilles électroniques ; Carfics, une startup technologique Française, basée à Montpellier et tournée vers l’Afrique, qui accompagne les entreprises sur la performance opérationnelle et donc économique de leurs actifs stratégiques dans le domaine notamment du transport ; Shop Me Away, une start-up Sénégalaise, le nouveau Airbnb des colis. La plateforme Shopmeaway vous procure une adresse dans le pays que vous souhaitez pour y recevoir vos colis et les ré-expédier chez vous à moindre coût ; et enfin Kamtar, une startup Ivoirienne qui intervient dans le secteur du transport tout en collectant et livrant vos colis où vous le souhaitez. Ils procèdent par des convois internationaux vers le Ghana, le Bénin, le Nigeria, la Guinée, le Mali et le Burkina

Attirer les capitaux. L’Afrique Excelle – l’adaptation Francophone de l’accélérateur technologique XL Africa de la Banque mondiale – a été le premier programme d’accélération de Suguba. Ce programme, qui a pris fin en 2019, visait à mettre en relation les startups francophones du continent avec des mentors et des investisseurs. Afrique Excelle avait permis à 10 premières startups d’Afrique subsaharienne Francophone de lever des fonds pour un montant total d’environ 10 millions de dollars, ce qui en a fait un succès total. Selon les explications, les entrepreneurs sélectionnés pour Afrikhaliss seront formés et encadrés par des experts internationaux et locaux dans le cadre d’un programme sur mesure, en vue d’augmenter la visibilité de leur marque et leur donner accès à des partenaires et investisseurs potentiels. Grâce à sa collaboration avec des investisseurs de premier plan, notamment en Afrique Francophone, Afrikhaliss aidera les jeunes entreprises sélectionnées à attirer des capitaux.
Renforcement de capacité. Les activités phares comprennent deux sessions de formation résidentielles d’une semaine à Dakar (Sénégal) et une autre à Abidjan (Côte d’Ivoire), offrant aux entrepreneurs la possibilité de développer leur réseau professionnel et d’apprendre auprès de mentors, de pairs et de partenaires locaux et internationaux. La formation résidentielle à Dakar se terminera par un Pitch qui aura lieu lors de la deuxième édition du Sommet de l’investissement en Afrique Francophone où les entrepreneurs présenteront leurs start-ups à un large public d’experts en nouvelles technologies, d’investisseurs, de grandes entreprises, d’experts et de médias.

Recueillis par Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.