« Ultra Trek des Collines Sacrées » : Un nouveau produit touristique lancé en novembre

Les randonnées constituent une activité phare, attirant les touristes aussi bien nationaux qu’internationaux au niveau de la région d’Analamanga.

Compte tenu de la situation sanitaire liée à la Covid-19, Madagascar s’est vu obligé de fermer ses frontières. Afin de relancer l’économie, il est nécessaire pour l’île de promouvoir le tourisme national. C’est à cet effet, qu’un nouveau produit touristique dénommé « Ultra Trek des Collines Sacrées », a été créé par l’Office Régional du Tourisme d’Analamanga (ORTANA). Il s’agit d’une course organisée sur un circuit d’une longueur totale de 182 km, qui reliera les Collines Sacrées de l’Imerina comme son nom l’indique. Le circuit partira d’Ambohitrimanjaka pour rejoindre la colline royale d’Ambohimanga. « La première édition de cet « Ultra Trek des Collines Sacrées » aura lieu du 20 au 22 novembre 2020 », a annoncé Harimisa Razafinavalona, directeur exécutif de l’ORTANA lors d’une conférence de presse hier, au siège du ministère de tutelle à Anosy.

Randonnées sportives. Il est à noter que toutes les épreuves de l’Ultra Trek des Collines sacrées seront individuelles, en une seule étape de jour, à allure libre et dans un temps limité prédéfini. Ce circuit est composé de quatre trails. Le premier est le trail Ambodirano qui est une randonnée sportive de montagne de 51 km, allant du Pont d’Ambohitrimanjaka à Ambatofotsy et dont le départ sera donné à 16 heures 30 le vendredi 20 novembre 2020. Le deuxième, le Trail Vakinisisaony est une épreuve similaire sur une distance de 44 km, d’Ambatofotsy à Ankadimanga. Le Trail Avaradrano. quant à lui ,est une randonnée sportive de 47 km, commençant à  Ankadimanga et se terminant Ambohimanga. Enfin, le Trail Avaradrano «Découverte» est une randonnée sportive de 23 km allant d’Ambatolampikely à Ambohimanga.

Plus de 700 km. « L’idée d’organiser cette randonnée vient du constat suivant: la région Analamanga dispose de ses collines sacrées de renommée, non seulement nationale, mais également internationale. Ces richesses n’attendent ainsi qu’à être valorisées afin d’attirer des touristes qui apprécient les randonnées, tout en découvrant l’histoire et la culture des sites visités », a affirmé le directeur de l’ORTANA. Il faut savoir qu’au cours des dix dernières années, l’Office Régional du Tourisme d’Analamanga a pu répertorier, tracer, référencer et développer des sentiers de randonnée sur plus de 700 km, traversant plusieurs communes de la région. « C’est un projet, innovant et assez original, qui entre dans le cadre de la réalisation de la politique générale de l’Etat. Et la création de nouveaux produits tels que ce trek constitue un point important dans la stratégie marketing de promotion de la destination Madagascar. Après prospection et répertoriage des sites historiques dans la région, des travaux de balisage ont été entrepris, avec l’appui du ministère de tutelle afin de rendre ces sites accessibles à tous, avec ou sans guide », a expliqué le Directeur général du Tourisme.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. le tourisme que l’on pourrait appeler bougisme est une maladie qui provient de l’Europe maladie qui touche principalement les pays considérés comme riches…. … et quand on constate la réalité économique de ce secteur en Europe, il me parait bien imprudent de miser sur ce concept…

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.