Douanes : Un programme de modernisation composé de 27 projets

L’équipe de la Direction Générale des Douanes, lors de la table ronde virtuelle avec les partenaires techniques et financiers

Figurant parmi les pions essentiels du développement, la douane présente à travers son plan stratégique 2020-23 un programme de modernisation à la hauteur de l’ambition et la vision nationale partagée par le Plan Emergence de Madagascar

La douane malgache poursuit son chemin vers la modernisation en mettant en œuvre un programme de modernisation composé de 27 projets, destinés à améliorer le système douanier malgache sur tous les plans.

Modernité inégalable. Pour ne citer, entre autres, que le programme d’évaluation de la performance organisationnelle et individuelle, le renforcement des capacités en matière de gestion stratégique, le renforcement des capacités en matière de contrôle de la valeur en douane, la modernisation du site web de la douane afin de contribuer à la transparence des procédures douanières, la modernisation du cadre de gestion des risques, l’amélioration des capacités en matière de contrôle post-dédouanement…« Ensemble nous allons changer la douane malagasy et allons apporter une modernité inégalable à cette administration publique qui sera alors une vitrine pour les autres administrations », a déclaré le Directeur général des douanes Zafivanona Ernest LAINKANA, lors de la table ronde dont le bilan est plutôt positif puisque sur les 27 projets du programme, les 17 qui ont été présentés et discutés, ont trouvé des preneurs parmi les bailleurs de fonds. 

Financement. En effet, 14 partenaires techniques et financiers, dont l’Organisation Mondiale des Douanes, le FMI, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, l’USAID, la CNUCED, le PNUD et Gasynet ont participé à cette table ronde. Le montant disponible pour le financement du programme est d’environ 4 400 000 dollars dont 2 050 000 dollars de la BAD, entre 1 500 000 et 2 000 000 dollars de l’USAID et 400 000 dollars de la Banque Mondiale. L’Alliance Mondiale pour la Facilitation des Echanges se prononcera sur ses financements au premier trimestre 2021. En bref, les partenaires techniques et financiers affichent une réelle volonté d’accompagner la modernisation de la douane malgache et ce, sur le court et le moyen terme puisque les 10 projets restants feront également l’objet d’autres travaux et l’administration douanière jusqu’en 2023. Par ailleurs, des sessions bilatérales entre la Douane et les différents PTF pour la finalisation des accords de coopération et la planification des projets sont prévues avant la fin 2020. Notons que cette table ronde, organisée sous l’égide de l’OMD a été patronnée par le ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandrato. Présent également lors de la conférence virtuelle, le Secrétaire Général de l’OMD Kunio Mikuriya, a déclaré que « le plan et les programmes de la douane malgache sont bien alignés avec le Plan national pour l’Emergence de Madagascar ». 

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.