Régions Anosy et Androy : Un problème d’approvisionnement en PPN identifié

Lors d’une séance de travail organisée dans la région Anosy.

A peu près 150 conteneurs remplis de Produits de Première Nécessité (PPN) sont débarqués au port d’Ehoala à Taolagnaro tous les trois mois. Et environ 75% de ces conteneurs arrivés à ce port sont acheminés directement vers la région Androy. Un problème d’approvisionnement de ces denrées alimentaires a été ainsi identifié. Raison pour laquelle, le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Lantosoa Rakotomalala, a organisé la semaine dernière une série de séances de travail avec toutes les parties prenantes afin de trouver une solution y afférente. La facilitation de l’approvisionnement en PPN, tout en assurant leur meilleure répartition au niveau de ces deux régions dans la partie Sud de Madagascar, ainsi que l’application des prix justes de ces produits alimentaires, a ainsi fait l’objet de discussion avec les opérateurs et les autorités locales. Ce qui permettra en même temps d’assurer la disponibilité de ces PPN sur les marchés locaux. 

Zone industrielle. Lors de cette descente de la délégation ministérielle dans la région Anosy, des contrôles inopinés ont été effectués au niveau des grossistes.  Les locaux d’un opérateur grossiste ont ainsi été fermés faute de documents administratifs justifiant la formalisation de ses activités, d’autant plus que celui-ci affichait des prix exorbitants des PPN, a-t-on communiqué. Par la suite , une séance de travail avec les artisans locaux a eu lieu en vue de soutenir leur professionnalisation tout en cherchant des débouchés pour leurs produits. Par ailleurs, la délégation ministérielle a effectué une visite du site, qui sera constitué d’une zone industrielle permettant l’implantation d’usines agro-alimentaires. Le ministère considère cette dernière comme étant une solution à la malnutrition dans le Sud. 

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.