AVG : Formation de différents acteurs en matière d’application des lois

L’Alliance Voahary Gasy (AVG), plateforme des organisations de la société civile œuvrant pour l’environnement, ne cesse de mobiliser toutes les parties prenantes afin de lutter contre l’hémorragie de nos ressources naturelles.

Dans la région DIANA, elle a renforcé la capacité des officiers de la police judiciaire, des officiers supérieurs de la police judiciaire, des journalistes et des gestionnaires des aires protégées locales en matière de poursuite et d’application des lois relatives à la protection de ces ressources naturelles. La formation de ces différents acteurs a été réalisée à travers la mise en œuvre du projet SOS Lemurs, financé par l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature), dont l’objectif est le renforcement de la coopération et la responsabilisation des parties prenantes. L’appui du ministère de la Justice ainsi que celui du département de l’Environnement et du Développement durable ne sont pas en reste.

Garant. Cette fois-ci, la protection des lémuriens, qui font l’objet de trafics en vue d’une vente ou d’une consommation illicite, a été évoquée dans le cadre d’un atelier de renforcement de la capacité de ces acteurs. Des échanges pour la compréhension commune de la protection des lémuriens et les procédures judiciaires en matière environnementale, ainsi que le renforcement de la coopération entre les différentes institutions, y ont également eu lieu à la suite d’une conférence-débat. En fait, tous les participants s’accordent sur le fait que l’inter-sectorialité et la coopération entre les différents ministères constituent un garant d’une meilleure application des lois en vigueur. Des sujets comme la transaction, le transport et la mise en vente de produits saisis, l’application du DINA et le Code des aires protégées, ou COAP, ont, entretemps, été soulevés et débattus dans le cadre de cet atelier, qui coïncide également avec la célébration de la Journée mondiale des lémuriens.

Messages-clés. Rappelons que le projet SOS Lemurs est mis en œuvre en consortium avec l’Alliance Voahary Gasy et le Groupe d’études et de recherches sur les primates de Madagascar (GERP), ainsi que les gestionnaires des aires protégées concernées. Il vise notamment à renforcer la coopération et la responsabilisation des parties prenantes pour la diffusion des messages-clés sur la protection des lémuriens et l’application des lois en matière environnementale, ainsi que la promotion des activités liées à la restauration des habitats des lémuriens.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.