Marie Stopes Madagascar : Une 4e clinique mobile d’offre de service en planification familiale

Cette clinique mobile est dotée d’équipements modernes respectant les normes et standards internationaux.

L’UNFPA renouvelle son partenariat avec Marie Stopes Madagascar, qui date de plus de dix ans, dans le but de relever un défi.

Il s’agit notamment d’éliminer les besoins non satisfaits en matière de planification familiale d’ici 2030. En effet, « celle-ci constitue un droit fondamental. Toutes les femmes et les jeunes filles doivent avoir accès aux informations et services pour faire un choix éclairé en matière de procréation. Cette planification familiale (PF) constitue également un moteur de développement durable pour un pays étant donné que c’est un élément clé permettant aux femmes ou jeunes filles de réaliser leurs projets ou de mener à bien leurs activités économiques en toute quiétude, et ce, pour leurs familles, et partant pour la nation », a expliqué Lalaina Razafinirinasoa, le directeur pays de Marie Stopes Madagascar, lors de la remise d’une clinique mobile par l’UNFPA hier au fokontany de Morarano Alarobia.

Accessibles. « Cela témoigne le renouvellement de la confiance de notre grand partenaire qu’est l’agence des Nations Unies pour la santé et les droits en matière  reproduction, envers nous, d’autant plus que celui-ci nous a soutenu techniquement et financièrement, depuis plus de dix ans. Cette nouvelle clinique mobile est pourvue d’équipements modernes selon les normes et standards internationaux. Il s’agit d’une 4e clinique mobile de sensibilisation et d’offre de service en planification familiale », a-t-elle poursuivi. Pour sa part, la représentante de l’UNFPA Madagascar a soulevé que l’agence travaille en étroite collaboration avec Marie Stopes Madagascar en lui dotant ce bus afin que ses offres de service en PF soient accessibles aux personnes les plus vulnérables situées aux fins fonds des villages.

Taux de prévalence de 50%. Notons que pour son premier jour de travail, l’équipe de la nouvelle clinique mobile a sensibilisé une centaine de personnes du fokontany Morarano Alarobia en matière de santé reproductive tout en leur dispensant des services de PF. « Notre objectif pour cette année est d’atteindre un taux de prévalence contraceptive de 50% contre 40% en 2019 », selon le directeur pays de Marie Stopes Madagascar. Rappelons qu’il y a un lien entre la croissance économique et les investissements sociaux visant à réduire le taux de dépendance démographique. En effet, on pourra constituer une épargne au système de santé si l’on investit dans le service de PF. Cette épargne a été estimée à plus de 26,6 millions USD en 2019.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.