Salon de l’étudiant et de l’emploi : L’édition 2020 du 23 au 25 novembre à Anosy

Suite au grand succès de la première édition du Salon de l’étudiant et de l’emploi qui s’est tenue l’année dernière à Antaninarenina, les promoteurs de l’événement lancent l’édition 2020. La Maison de la Communication des Universités (MCU) a annoncé, hier au cours d’une conférence de presse, que cette deuxième édition aura lieu du 23 au 25 novembre, à l’Allée du jardin d’Anosy. « Le but est d’informer les élèves, dès la classe de seconde aux terminales, des offres de formation supérieure habilitées par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Cet événement vise également à sensibiliser les élèves et les étudiants sur les débouchés des différentes études supérieures, et ce pour réduire le taux d’abandon au niveau des universités. Le salon vise une meilleure employabilité des futurs diplômés », ont affirmé les représentants de la MCU. Cette année, le salon présentera environ 50 stands où seront exposées les offres de formation supérieure des établissements participants ainsi que les produits et services proposés par des centres d’information et de documentation. Près de 65 000 visiteurs sont attendus.

Programme. Durant ces trois jours, le salon proposera une conférence axée sur la création d’auto-emplois après-Covid19, dédiée aux jeunes diplômés, et des ateliers d’information sur les formations-métiers en ligne disponibles et d’accès gratuit pour les bacheliers qui veulent étoffer leurs compétences ou qui n’ont pas les moyens de poursuivre des études supérieures. A noter que la MCU, organisatrice du salon, est un établissement public rattaché au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Selon ses représentants, la mission de cette entité est de répondre aux besoins en information culturelle, scientifique et universitaire des enseignants et des étudiants, des chercheurs, des décideurs et opérateurs économiques du secteur public et privé. Elle se fixe également comme rôle d’orienter les étudiants de la seconde aux terminales sur les offres de formation universitaire existantes, afin de réduire le taux d’abandon à l’université.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.