Ravinala airports : Le nouveau terminal international équipé de nouveaux équipements de sûreté

La construction du nouveau terminal international est dans sa phase finale.

La construction du nouveau terminal international d’Ivato est actuellement dans sa phase finale. Grâce à la contribution des intervenants, une ère nouvelle se dessine pour le secteur aérien malgache.

Malgré les perturbations provoquées par les blocages nés de la crise sanitaire du coronavirus, Ravinala Airports continue les travaux de finalisation du nouveau terminal international de l’aéroport d’Ivato.

Partenariat

Le gestionnaire des aéroports internationaux d’Antananarivo Ivato et de Nosy-Be Fascene travaille également en partenariat avec les autres entités aéroportuaires pour une meilleure efficacité des services de cette nouvelle infrastructure aéroportuaire moderne. Ravinala Airports contribue, en effet, à l’opération d’équipement en matériel de sûreté et de douane du nouveau terminal. D’une valeur totale de 4 millions d’euros, ces équipements de dernière génération sont composés notamment de détecteurs de traces, d’appareils radioscopiques, de scanners, de détecteurs de métaux, et de détecteurs de métaux portatifs. Cette dotation prouve en tout cas l’effectivité d’une entente entre les intervenants comme Ravinala Airports, la douane et la CSPI. Cette dernière, rappelons-le, est chargée de la sûreté et de la sécurité aéroportuaires dans les aéroports internationaux de Madagascar. Grâce à ces équipements, le nouveau terminal international répond aux exigences de qualité, de sûreté et de sécurité en vigueur. Une assurance supplémentaire, en somme, pour l’avenir du transport aérien à Madagascar.

Soutien

Pour en revenir à Ravinala Airports, l’on attend encore l’ouverture du nouveau terminal international. Et même si la crise sanitaire complique les travaux, la construction qui est dans sa phase finale se poursuit. On rappelle également que Ravinala Airports s’est prêté à d’autres travaux et missions de soutien comme les dons d’équipements médicaux dont 38 concentrateurs et 9 respirateurs au ministère de la Santé publique  durant les heures sombres de la Covid-19. Il y a également eu la participation au traitement des vols nationaux au départ d’Antananarivo et la participation au traitement des vols au départ de Nosy be. Des actions au service du secteur aérien mais également au bénéfice de la société.

R.Edmond

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. On attend avec impatience la réouverture des frontières pour le tourisme de fin d’année, avec bien sûr toutes les mesures pour éviter l’importation du covid

  2. Il est grand temps d’ouvrir les frontières avec les gestes barrières qui s’imposent… 🤔🤔🤔😷

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.