Coopération extérieure : Les projets financés par le PNUD passés en revue cette semaine  

La croissance inclusive et la lutte contre la pauvreté, le soutien à la gouvernance démocratique, la paix, la justice et la redevabilité ainsi que la protection de l’environnement et l’adaptation au changement climatique, sont les domaines d’intervention du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), à Madagascar. Les 12 et 13 novembre, les projets financés par ce programme sont passés en revue, durant un atelier annuel, qui se tient au Novotel Ivandry. Les résultats stratégiques obtenus dans ces domaines d’intervention ont été évalués, suivant les appuis apportés aux différents ministères et partenaires nationaux de développement. L’atelier a également permis d’ identifier les orientations pour la prochaine année et le nouveau cycle de programmation du PNUD et du gouvernement de Madagascar à partir de juillet 2021.« Beaucoup de Malgaches attendent des impacts de nos actions surtout en contexte post-pandémique et d’adaptation à la présence de la Covid-19 et post. Ils ont soif du changement, ils ont soif d’impacts des grands discours, ils ont besoin de coup de pouce, d’orientation, de conseil, d’accompagnement et de soutien pour pouvoir améliorer leur vie et renforcer leur résilience aux différents chocs. Nous espérons que les projets que nous voulons mener avec le gouvernement puissent avoir un réel impact dans leur vie », a soutenu Natasha van Rijn, nouvelle Représentante Résidente du PNUD.

Plan de mitigation. Les représentants des institutions publiques et ministères partenaires, les représentants du secteur privé et de la société civile ayant bénéficié de l’appui du PNUD ainsi que les points focaux des projets et programmes du PNUD participent à cet atelier en présentiel ou en mode virtuel. Durant le contexte de la pandémie de Covid-19, le ministère de l’Economie et des Finances avec l’appui du PNUD a élaboré un modèle d’analyse économique DSGE (Dynamic Stochastic General Equilibrium) permettant la prévision et l’évaluation des impacts des chocs dont le Covid-19 sur l’économie de Madagascar, et pour l’élaboration du plan de mitigation du secteur privé sur la Covid-19, ainsi que du plan multisectoriel d’urgence du gouvernement en réponse au Covid-19. Le ministère de l’Economie et des Finances et le PNUD ont collaboré pour intervenir dans l’Androy qui est l’une des régions les plus vulnérables du pays de par le climat et les problèmes d’accès au service de base. Plus de 65 000 familles vulnérables ont créé de nouveaux moyens de subsistance et emplois durables aux populations vulnérables grâce aux activités de Cash for Work-Epargne et des infrastructures socio-économiques locales comme les bâtiments administratifs, la fixation de dunes, des pistes, des barrages, des ponts submersibles et des puits qui ont été réhabilités ou construits ces dernières années. Des infrastructures d’électrification solaire ont été mises en place auprès de quatre communautés rurales de l’Androy en 2020.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.