Banque Mondiale : Deux projets de 83 millions de dollars pour le développement des régions

Les deux conventions ont été signées par le ministre de l’Economie et des Finances Richard Randriamandranto et la représentante résident de la Banque Mondiale Marie-Chantal Uwanyiligira en présence du ministre de l’Aménagement du Territoire,  et des Travaux Publics, Hajo Andrianainarivelo.

Preuve de la confiance des bailleurs de fonds, les signatures de convention de financement  se succèdent à Antaninarenina.

Aucune région   ne sera délaissée. Cette vision  du Président de la République de  mettre sur le même pied d’égalité  bénéficie de l’appui des  bailleurs de fonds, dont la Banque Mondiale qui vient de passer avec le gouvernement malgaches deux conventions de financement additionnel d’un montant total de  83 millions de dollars.

Grand Tanà

D’un montant de 50 millions de dollars, la première  convention concerne le financement du Projet de Développement Urbain Intégré et de Résilience du Grand Antananarivo (PRODUIR).  Un projet  d’une importance particulière pour le Grand Antananarivo dans la mesure où il vise  à la fois à améliorer les conditions de vie en milieu urbain et à préparer la population à faire face aux fréquentes inondations, notamment dans les bas-quartiers. Le projet interviendra notamment dans les premier et quatrième arrondissements de Tana  ainsi que dans 4 communes rurales, à savoir Bemasoandro, Andranonahoatra et Anosizato Andrefana. Plus concrètement, le PRODUIR, qui est sous la tutelle technique du Ministère de l’Aménagement du Territoire et des Travaux Publics, va contribuer entre autres à financer des investissements dans les infrastructures publiques pour l’atténuation des inondations et l’amélioration du canal et des infrastructures de drainage et d’assainissement.

PIC 2.2

Quant à la deuxième convention d’un montant de 33 millions de dollars, elle est destinée à financer le projet Pôles Intégrés de Croissance et de  corridors Sop-2 (PIC 2.2). Basé dans les régions   Atsimo-Andrefana, Diana, Anosy et Analanjirofo, le PIC 2.2  contribuera à la croissance durable des secteurs du tourisme et de l’agrobusiness. Ces régions  vont être dotées d’infrastructures et de services pour les rendre capables de répondre immédiatement et efficacement à une éventuelle crise ou urgence. Le PIC 2.2 va également permettre la promotion des investissements privés dans le tourisme et l’agrobusiness à travers la facilitation de l’investissement et de l’entreprenariat. Il devra aussi contribuer à lever les principales contraintes aux investissements privés dans le tourisme et l’agrobusiness en renforçant les capacités de gouvernance de ces deux secteurs et en améliorant la connectivité et les services urbains pour leur  développement.

R.Edmond

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Des projets engagés sous Hery et qui se concrétisent sous Rajoelina… Une récupération dans les plus belles formes de l’art avec le soutien de Midim

  2. Les parlementaires refusent d’adopter un code de bonne conduite des affaires publiques, ils font grand tapage et assiègent le gouvernement à des fins d’obtenir moult avantages de classe , ils dévitalisent et « impuissantisent » les entités anti-corruption et…se réfugient ensuite en Europe ou ailleurs : tout cela en dit long sur l’usage vrai de tous ces milliards !!!

  3. Encore et encore de l’argent qui tombe du ciel ,j’ai essayé de faire le calcul ,mais ma calculette a failli prendre feu ,j’éspère que tout cela sera servir à bon escient ,surtout au peuple qui vit complétement dans la misère (fadiranovana fa tsy mahantra intsony) .

  4. pour REMPLIR LES POCHES des dirigeants de régions vous voulez dire.!..

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.