Chantiers de l’Emergence : Le secteur routier parmi les plus performants  

Une multitude de projets d’infrastructures routières a été faite durant cette année 2020, malgré la crise sanitaire. Le DG des travaux publics (DGTP) Randrianandrasana Hajaniaina a répondu à nos questions. Interview.

 

Midi Madagasikara (MM). Le PEM ambitionne d’améliorer le réseau routier à Madagascar. Des réalisations sont-elles faites jusqu’ici ?

DGTP. Les réalisations sont nombreuses et se divisent en plusieurs catégories. Nous avons déjà fait la Planification et programmation des activités 2020-2024, en concordance avec tous les projets du PEM et synchronisé avec la Politique de l’Etat, dans une optique transversale. Pour les travaux,nous savons que la reconstruction de la RN44 avance bien. Plusieurs travaux sur les autres routes nationales sont achevés. Le projet de réfection de la RN9 est déjà à sa 2e phase et le marché est attribué à l’entreprise en charge des travaux. Le Pont Mangoky qui figure parmi les plus longs du pays sera reconstruit et l’étude est déjà faite. Il s’agit d’un ouvrage de franchissement et d’irrigation. Pour la RN5, le dépouillement des offres est achevé. Le marché sera bientôt attribué. Pour la RN13 reliant Fort Dauphin et Ambovombe, on attend l’avis de non objection de la banque qui finance le projet. Il y a également la RN6, la RN12, etc. Il est prévu que la route entre Vangaindrano et Fort Dauphin sera bitumée. Par ailleurs, des réformes sont effectives depuis cette année, au niveau du Ministère centrale. Le FER s’est transformé en Fonds routier et l’ARM en Agence Routière. Bref, nous ne pourrons pas citer toutes les réalisations, car la liste est très longue.

MM.Outre les routes nationales, comment le MATP travaille-t-il avec les Collectivités décentralisées ?

DGTP. Normalement, leMATP s’occupe des routes nationales. Mais compte tenu de la situation et des difficultés des Collectivités territoriales décentralisés, le ministère intervient en appuyant les Districts et les Communes. Cette année, 50 Districts ont bénéficié de cet appui et ces actions se poursuivront l’année prochaine. 10% du Fonds routier sont dédiés aux routes secondaires et cela sera également effectif en 2021. Cela fait environ 15 milliards d’ariary destinés aux routes secondaires.

  1. Quels sont les projets en vue pour 2021 ?

DGTP. Plusieurs travaux seront lancés.Il y aura aussi le nouveau concept d’entretien routier appelé GEMIF/MERROR (Programmation basé sur les résultats) consistant à garantir la bonne qualité des routes.En 2021, on prévoit l’entretien de 11000Km de routes. En outre, les grands chantiers de réhabilitation se poursuivront pour la RN6, la RN9, la RN12, la RN5, la RN44, la RN13, etc.Ces projets comportent plusieurs phases. De même pour le route Ambotrimandraka-Ivato, les Flyovers au Kianja Maki et à Anosizato. Par ailleurs, on prévoit de lance le Programme for result en partenariat avec la Banque Mondiale et les négociations sont déjà en cours. L’étude pour la réhabilitation de la RN10 d’Andranovory vers Betioky sera lancée en 2021. Par ailleurs, le Programme Plan Marshall comporte plusieurs projets, si l’on ne cite que la RN1bis, les routes de Toamasina, les routes des grandes villes, etc. Il faut noter que la plupart des routes en ville à Madagascar sont déjà en fin de vie, ne sont plus entretenables. Elles nécessitent de grands travaux.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. N’importe comment ! Sans désenclavement généralisé , le pays et le peuple avec , sont condamnés . Sans oublier les imminents défis environnementaux ! Alors, croisons les doigts !

  2. Cela fait DES ANNEES que tout est programmé…….. blabla bla…

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.