Programme SUNREF Madagascar : Promouvoir les investissements verts du secteur privé

Toutes les parties prenantes pour la mise en œuvre du programme Sunref à Madagascar.(AFD)

Un nouveau programme intitulé Sunref (Sustainable use of natural resources and energy finance), est lancé à Madagascar, grâce à un partenariat entre Solidis, l’Agence française de développement (AFD) et l’Union européenne.

Ce programme vise à promouvoir les investissements verts du secteur privé, via le déploiement d’une offre financière adaptée et incitative ainsi que d’une offre d’assistance technique. Il est mis en place par l’AFD au pays afin de pérenniser une offre de finance verte. « Il s’agit d’un programme qui porte sur le développement des énergies propres compatibles avec la préservation de l’environnement. Ce qui constitue une priorité mondiale, une priorité également pour la France et pour Madagascar. En effet, cela permettra de répondre aux besoins en énergie de la Grande île », a expliqué l’Ambassadeur de la France à Madagascar, SEM Christophe Bouchard, lors de la signature de la convention de partenariat entre Solidis et l’AFD vendredi dernier au siège de cette agence à Ambohijatovo.

Investissements priorisés. Plus concrètement, une convention de subvention à hauteur de 2,8 millions d’euros a été signée par les deux partis afin de mettre en œuvre le programme SUNREF sur une période de 4 ans. « Celui-ci est financé à partir du fonds européen délégué à l’AFD. Tous nos idéaux, pour ne citer que la promotion de l’économie verte, la transition énergétique et le développement du partenariat public-privé, se matérialisent dans la mise en œuvre de ce programme », a souligné l’Ambassadeur de l’Union Européenne auprès de la République de Madagascar et de l’Union des Comores, SEM Giovanni Di Girolamo. Un contrat d’assistance technique de Solidis avec le consortium international (Burgeap SAS, Le Gret & IED), a été également signé. Et à travers ce programme, des lignes de crédits vertes seront fournies par l’AFD aux banques primaires partenaires pour que celles-ci puissent financer les porteurs de projets. Les investissements en efficacité énergétique, en énergie renouvelable et de performance environnementale, seront priorisés.

15 millions d’euros. Pour sa part, Hagasata Rakotoson, Administrateur Général de Solidis, a évoqué que cet établissement financier est à vocation sociale et citoyenne. « On a fait prospérer des fonds. On a également fait une référence en Afrique, dix ans après la mise en place du fonds de garantie. Et près de 164 milliards d’ariary de crédits bancaires ont été garantis. On va maintenant déployer le modèle Sunref à Madagascar. Pour ce faire, on va ficeler les dossiers des chefs d’entreprise pour être bancables. On travaille d’ailleurs en partenariat avec les banques », a-t-il enchaîné. Il est à noter que ce programme sera piloté par SOLIDIS avec l’appui de l’AFD. Ce qui permettra aux banques primaires de proposer une offre de finance verte à destination des entreprises privées ou des particuliers. En revanche, les investissements verts qui pourraient être financés dans le cadre de la mise en œuvre de programme Sunref atteindront jusqu’à hauteur de 15 millions d’euros. Ce qui représente plusieurs dizaines de projets de tailles différentes tout en renforçant l’ensemble de leurs chaînes de valeur, a-t-on conclu.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.