Trafic de données mobiles : Une augmentation de 6,5 fois d’ici 2026, selon Ericsson

Une utilisation de plus en plus intense des trafics de données mobiles. C’est ce qu’a mis en exergue, le rapport Ericsson sur la mobilité, présenté jeudi dernier, lors d’un webinaire dédié aux pays de l’Afrique subsaharienne. Les médias malgaches y ont également participé. Ce rapport indique que le trafic de données mobiles dans la région devrait augmenter de près de 6,5 fois par rapport aux chiffres actuels. Ce trafic total passera de 0,87 EB par mois en 2020 à 5,6 EB d’ici 2026. Parallèlement, le trafic moyen par smartphone devrait atteindre 8,9 Go au cours de la période de prévision, selon les explications. « Alors que la demande de capacité et de couverture des réseaux cellulaires continue d’augmenter, les fournisseurs de services devraient continuer d’investir dans leurs réseaux pour répondre à cette adoption et répondre aux besoins en constante évolution des consommateurs. En Afrique subsaharienne, les abonnements mobiles continueront de croître au cours de la période de prévision, car la pénétration du mobile aujourd’hui, à 84%, est inférieure à la moyenne mondiale. On estime que le LTE représentera environ 15% des abonnements d’ici la fin de 2020 », indique le rapport.

Ce document présenté par Ericsson souligne également l’importance de libérer plus de spectre en Afrique pour étendre la couverture, améliorer la qualité du réseau et encourager l’adoption du mobile. « Cette dernière édition de notre rapport sur la mobilité met en évidence le besoin fondamental d’une bonne connectivité en tant que pierre angulaire pour répondre à cette adoption alors que la demande de capacité et de couverture des réseaux cellulaires continue de croître à travers l’Afrique. Investir dans l’infrastructure réseau et optimiser les attributions de spectre pour fournir une connectivité 4G étendue, ouvrant la voie à la 5G, sont des exigences essentielles à prendre en compte dans ce parcours et pour accélérer la transformation numérique à travers le continent.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.