PME : Formalisation de 300 femmes entrepreneurs

LA DGI, l’association ARENAMADA et NR Consult ; ensemble pour la formalisation des petites entreprises

Grâce au partenariat public-privé, de plus en plus d’entreprises informelles sont actuellement formalisées.

La Direction Générale des Impôts d’une part, et l’association ARENAMADA ainsi que la société NR CONSULT de l’autre, se sont associées pour un projet qui va aider  des entreprises privées à entrer dans le circuit officiel.

Tripartite. Ces trois entités ont  signé hier une convention tripartite en vue de la formalisation des activités de  300 femmes entrepreneurs rurales dans les régions Atsimo-Andrefana, Matsiatra Ambony  et Vatovavy Fitovinany. Grâce à ce projet, ces 300 femmes entrepreneures rurales œuvrant dans divers secteurs, tels que la production d’huile essentielle, le commerce, l’agriculture, l’artisanat vont bénéficier d’appui administratif et de formations pour les rendre plus professionnelles. Elles seront notamment dotées de carte professionnelle et de carte statistique qui vont leur permettre de se régulariser vis-à-vis de l’administration et de s’acquitter de leurs obligations fiscales.  Elles seront également formées en matière de gestion financière simplifiée et en fiscalité

Recettes fiscales. Un projet à double objectif en somme puisque, outre la formalisation, et partant le développement des activités de ces 300 femmes entrepreneurs, il permettra également d’améliorer les recettes fiscales. En effet, une  fois formalisés, ces entrepreneurs ruraux vont grossir le rang des contribuables de l’impôt synthétique. ARENAMADA qui n’est pas à sa première expérience en la matière connaît bien l’impact positif de ce genre de  projet de formalisation. Natolotra Rajaonarifetra Coordinatrice Nationale de  l’association a témoigné que lors d’un précédent projet, 5000 entrepreneurs ruraux ont rapporté 5 milliards ariary d’impôts synthétiques. La société NR Consult agit en tant que facilitateur de la mise en œuvre de la formalisation de ces femmes,  aux expériences acquises lors de la formalisation de plus de 3500 planteurs de vanille dans le Nord et l’Est de Madagascar durant ces trois dernières années.

Assiette fiscale. Bref, le projet correspond parfaitement à l’objectif de la Direction Générale des Impôts d’élargir l’assiette fiscale. Sur ce point, le Directeur Général des Impôts Germain a indiqué que l’administration fiscale maîtrise de mieux en mieux  la gestion de l’économie informelle. L’INSTAT qui est également un partenaire de ce projet en tant qu’autorité de délivrance de la carte statistique a également été représenté lors de la signature par son Directeur Général Romalahy Isaora Zefania. Ce dernier a mentionné l’importance de la formalisation dans le développement économique.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Bonjour est ce qu’on peut faire ça au Mali

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.