SAF/FJKM : Des appuis aux 1 500 ménages victimes du “kere”

Chaque ménage bénéficie mensuellement d’un sac de 50kg de riz et d’une somme de 75 000Ar, pendant cinq mois.

L’Eglise de Jésus Christ à Madagascar (FJKM) ne ménage pas ses efforts pour venir en aide à la population dans la partie sud de la Grande île, qui est victime du “kere” en raison de la sécheresse frappant cette région.

C’est par le biais de son département en charge du développement, le SAF/FJKM, qu’elle intervient, en mettant en œuvre le projet AVANA (Asa Vonjy Aina ho an’ny Noana any Atsimo) au profit de ces victimes de la famine. Ce projet qui s’étale sur cinq mois, soit du 1er novembre 2020 au 20 avril 2021, est financé par Canadian Foodgrains Bank et World Renew. L’objectif consiste à appuyer 1.500 ménages touchés par le problème de malnutrition, issus des dix-sept “fokontany” dans la commune rurale de Berano Ville, district d’Amboasary Sud, dans la région Anosy. Il compte en tout environ 9.000 personnes bénéficiaires dans cette zone qui a été fortement affectée par la famine dans le Sud de Madagascar.

Aide d’urgence. Dans le cadre de la mise en œuvre du projet AVANA, le SAF/FJKM distribue mensuellement la somme de 75.000 Ar et un sac de 50kg de riz à chaque ménage, et ce, pendant cinq mois. En outre, celui-ci est doté de chèvres ou de moutons ainsi que de semences de maïs ou de lentille pour qu’il puisse relancer les activités d’élevage de petits ruminants et d’agriculture. Une forte délégation conduite par le Président de la FJKM, le Dr Irako Andriamahazosoa Ammi, s’est rendue sur place tout récemment pour distribuer des vivres au profit de ces ménages bénéficiaires. « Nous remercions Dieu car nous avons pu vous rendre visite à Amboasary Sud tout en apportant une assistance servant à faire face à ce problème de malnutrition, et ce, par le biais du SAF/FJKM. L’église travaille également en étroite collaboration avec le synode régional Ambovombe Kristy Ranovelona, qui vient en aide aux victimes grâce aux actions de solidarité menées par les fidèles. Cela témoigne que nous sommes tous unis. Nous vous apportons cette aide d’urgence tout en prêchant l’évangile. En outre, la FJKM encourage et prie toujours pour la population victime du kere dans le Sud », a exprimé le Pasteur Irako Andriamahazosoa Ammi, lors de la remise officielle de ces vivres dans la commune de Berano Ville.

Autonomie de développement. Par ailleurs, ce département chargé du développement de l’église protestante réformée, a mis en place des associations villageoises d’épargne et de crédit dénommée « VOAMAMI » ou bien groupes VSLA (Village Saving Loan Association), dans sa zone d’intervention. Les communautés vulnérables, surtout les femmes, sont ainsi sollicitées à créer ce groupe VSLA composé de quinze personnes en moyenne. Les membres de chaque groupe déposent une épargne et peuvent emprunter chaque mois. Le remboursement se fera dans trois mois moyennant un taux d’intérêt de l’ordre de 10%. En revanche, ils se réunissent toutes les semaines pour que le secrétaire de séance puisse présenter le rapport d’activité du groupe. Il est à noter que 52 groupes VLSA sont maintenant opérationnels. La mise en place de ces associations villageoises d’épargne et de crédit permettra à la population victime du kere dans le Sud de faire face à une période difficile tout en ayant une autonomie de développement. Ce qui contribue également à éviter sa dépendance à l’assistanat. Il est à noter que les ménages bénéficiaires ont reçu des formations en matière de conduite d’élevage, de techniques culturales performantes et de gestion communautaire de l’association « VOAMAMI », dans le cadre de la mise en œuvre du projet AVANA.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.