PAMF : Pionnier de la digitalisation des services financiers

La Première agence de microfinance (PAMF) est une institution de microfinance de dépôt et de crédit du réseau Aga Khan Agency for MicroFinance, qui s’est implantée à Madagascar en 2006.

Elle est la pionnière de la digitalisation des services financiers au pays dans le but de renforcer sa stratégie de proximité. A titre d’illustration, le service financier « M-kajy » constitue une offre totalement numérique disponible 24/24 heures via le menu USSD d’un téléphone portable avec un compte Orange money. « Des milliers d’utilisateurs ont pu accéder à des nano-prêts instantanés ou faire une épargne à tout moment sans avoir à se déplacer. Ce qui leur a permis de faire face à la crise sanitaire depuis 2020. Le montant maximum à emprunter s’élève à 300 000 Ar et est remboursable en 30 jours », a expliqué Santatra Andriamparany, responsable des services financiers numériques de la PAMF, lors d’une conférence de presse la semaine dernière.

La plus utilisée. Ce n’est pas tout ! Cette Première agence de microfinance vient également de lancer le tout premier Chatbot « Aina » qui permet de traiter directement des demandes de crédits ou d’ouverture de compte épargne sur Facebook messenger. « Il est basé sur des interactions instantanées et intuitives par le biais des conversations automatisées. Nous avons choisi cette application de messagerie du réseau social étant donné que c’est la plus utilisée par les internautes, au nombre de 2,8 millions de personnes, sur tout le territoire national en 2020 », a fait savoir Haja Andriamanana, responsable des produits microfinance au sein de la PAMF. Et lui d’ajouter que les clients ou non de cette institution de microfinance peuvent emprunter à tout moment puisque ce service financier numérique est également disponible 24/24 heures. « Le délai de traitement de leurs demandes est de 48 heures », a-t-il enchaîné.

Inclusion financière. Force est de remarquer que le taux d’intérêt appliqué par cette institution de microfinance est le plus compétitif sur le marché, selon ses dires. Son objectif vise d’ailleurs à contribuer à l’inclusion financière à Madagascar. Ses clients cibles sont notamment les particuliers et les exploitants agricoles familiaux ainsi que les petites et moyennes entreprises. En dépit de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, qui n’a épargné aucun secteur d’activité, la PAMF disposant de 14 agences réparties dans six régions de Madagascar, continue à offrir des services financiers. « Une hausse de 20% de nos clients a été ainsi enregistrée », a conclu Haja Andriamanana.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.